Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Derniers sujets
» ELECCHIONS
Hier à 18:26 par Invité

» Un angle de vue
Lun 13 Fév - 10:56 par Invité

» Le choix
Ven 10 Fév - 12:24 par Céline

» La Course au large
Jeu 9 Fév - 20:40 par Céline

» au jardin des mots
Mar 7 Fév - 12:03 par V.V.W

» A une rêveuse éveillée..
Lun 6 Fév - 21:31 par Invité

» pitin j'ai mal au crane !!!
Dim 29 Jan - 12:48 par Invité

» MUSE...ZIK
Ven 20 Jan - 15:52 par Invité

» Nous sommes des dormeurs éveillés, des rêveurs lucides
Ven 20 Jan - 15:23 par LINK

Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
Connexion

Récupérer mon mot de passe


Quand on s'élève un peu...

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Quand on s'élève un peu...

Message  Le Chevalier Bleu le Ven 7 Oct - 15:12

"...Derrière les ennuis et les vastes chagrins
Qui chargent de leur poids l'existence brumeuse
Heureux celui qui peut d'une aile vigoureuse
S'élancer vers les champs lumineux et sereins..."

Poète des " fleurs du mal "
Toi qui cherchas l'essentielle vérité,
Laisse moi un moment rêver
Pour ouvrir des maudits le bal.

Pourquoi enterrer son âme
Se battre contre les moulins...avant..
Après aussi, quand l'amour finissant
Crée les tempêtes sous les cranes?

La poésie c'est oublier les guerres,
Petites, grandes, toutes amères.
C'est oublier les sens pour vivre le sublime,
C'est préférer le ciel aux abords de l'abîme.

Le monde est si petit
Quand on s'élève un peu.
Comme le " petit prince " ébloui
Aime la vie, donne la main à ceux,
Qui cherchent dans tes yeux
De leur peine l'oubli.

Passions, orgueil, jalousies
Piètres témoins de notre existence
J'aimerais tant ne rien connaître
Pouvoir n'aimer que les silences
Et, à l'heure de comparaître
Me confondre avec l'infini.

Le Chevalier Bleu

Messages : 4

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand on s'élève un peu...

Message  KNIL le Ven 7 Oct - 17:38

« Celui dont les pensées, comme les alouettes,
Vers les cieux le matin prennent un libre essor,
Qui plane sur la vie, et comprend sans effort
Le langage des fleurs et des choses muettes! »

Son œil ouvert, perce la profonde nuit
sur les bassesses humaines il veille sans bruit
les vaisseaux et les paquebots qui croisent
les frêles esquifs, de toute sa grandeur il toise

Rai de lumière dans la nuit des insomnies
sur la toile immense et nébuleuse
où errent des âmes bien mystérieuses
j’aperçois le rayon bleu de son génie

Son apparente arrogance
est un besoin de solitude
loin des humaines vicissitudes
par dessus de la foule qui danse

Ce preux chevalier majestueux et discret
perdu dans le bruit qui gronde et gémit
Nous murmure son ineffable secret
s’élève si haut pour mettre le poing sur les « i »

Monsieur le chevalier poète bravissimo
vous faites danser les mots
d’une plume légère et inégalée
bien au dessus de la mêlée

Chapeau bas monsieur ami poète
vous m'avez mis le cœur en fête
et des images plein la tête
O vous un véritable esthète

Merci monsieur le magicien des mots
pour vos talents de musicien des maux
votre petite cantate n'est pas un petit rien
c'est un hymne grandiose et baudelérien

Sous le souffle de vos mots
ondulent et chantent les roseaux
et dans mon âme brille une flamme
quand vos vers que je déclame

Encore monsieur le chevalier poète encore
merci pour vos rimes et vos accords
vos rêves vos rires et vos pleurs
sont les artisans de notre bonheur……….

KNIL

Messages : 66

Revenir en haut Aller en bas

5/5

Message  KNIL le Ven 7 Oct - 21:20

j’ai bien reçu le message d’élévation
enchaîné par mes idées reçues, mes habitudes
l’emprise de mes sens les préjugés de mes études
je romps ces chaînes pour entreprendre l’ascension

Je me fais intrépide assaillant des cîmes du silence
pour rejoindre l'infini des neiges éblouies
ignorant les basses mesquineries rapportées à mon ouïe
oubliant orgueil, jalousies et toutes les jactances

Mais un jour il faut bien redescendre
sur le plancher des vaches qui rient
loin du walhalla paradisiaque des walkyries
et peut être même se couvrir de cendres

L’homme des cavernes ébloui par le soleil
rentre vite dans son antre froide et sombre
pour redevenir Hombre ignorant parmi les ombres
et retrouver ses semblables qui sommeillent

KNIL

Messages : 66

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand on s'élève un peu...

Message  LINK le Ven 7 Oct - 23:18

C'est dans le silence et dans la contemplation
Que l'on perçoit l'essence divine des choses
La singularité de chaque objet dans sa perfection
L'ultime but de la création, l'harmonie et l'osmose
Ouvrir les portes de la perception et enfin voir!
Comprendre la beauté dans l'objet le plus dérisoire
Extase de l’être devant ce qui comme lui EST
De la matière inerte à la matière vivante
Fait de la même essence, du même grain sacré
Jusqu'à la matière vivante pensante
Qui prend conscience d'elle même
De la magie de l’être et du sublime

LINK
Admin

Messages : 127

http://poetik-links.forumt.biz

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand on s'élève un peu...

Message  KNIL le Sam 15 Oct - 9:47

La grande échelle monte vers le ciel
pour élever l’âme vers la lumière
laisser son ego tout en bas sur la terre
gravir un à un les niveaux exponentiels

En bas est l’homme vital
au milieu règne l’homme mental
enfin la haut l’être spirituel
est arrivé au sommet de l’échelle

Il existe toutes sortes d’ échasses
il y a les religions et leurs évangiles
les gourous aux pratiques serviles
tous les dogmes me semblent fadasses

quand je m'assieds à la table du banquet de Platon
accompagné d’ Aristophane Socrate et Agathon
pour connaître le vertige extrême des sommets
je m'enivre de poésie , et je déguste ses subtils mets

Si ces lendemains d’abus littéraires
m'occasionnent une crise de « foi »
et peut être même la gueule de bois
alors un alka seltzer fait mon affaire !

KNIL

Messages : 66

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum