Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Derniers sujets
» LE RAP ET LA POESIE
Mer 1 Mar - 16:27 par LINK

» Le choix
Jeu 23 Fév - 6:05 par Invité

» Un surnom...
Mer 22 Fév - 21:53 par V.V.W

» ELECCHIONS
Lun 20 Fév - 18:26 par Invité

» Un angle de vue
Lun 13 Fév - 10:56 par Invité

» La Course au large
Jeu 9 Fév - 20:40 par Céline

» au jardin des mots
Mar 7 Fév - 12:03 par V.V.W

» A une rêveuse éveillée..
Lun 6 Fév - 21:31 par Invité

» pitin j'ai mal au crane !!!
Dim 29 Jan - 12:48 par Invité

Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
Connexion

Récupérer mon mot de passe


Les mots

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

mot à mot...

Message  KNIL le Mar 4 Oct - 17:12


En un mot comme en cent
Qui ne dit mot consent
Dire ce qu’on sent
Il va sans dire
Mais sans médire
J’exprime mes dires
Mais sans mot dire
Peut-on maudire
Le dire à demi-mot
Mot à mot
Mot pour mot
Le bon mot
Le mot d’esprit
Le mot juste
Le petit mot
Le mot d’excuse
Le mot doux
Le mot d’amour
Les grands mots
Les mots croisés
Le mot d’ordre
Le maître mot
nier les mots
Le dernier mot
Le fin mot
le mot de la fin
Le dernier mot
L’ultime mot… l‘ultimo!

KNIL

Messages : 66

Revenir en haut Aller en bas

le bal des mots

Message  KNIL le Mar 4 Oct - 18:29

O suprême et doux cliquetis
De la machine qui écrit
La feuille blanche qui noircit
Sous les mots que voici
Les mots sont des bateaux
habillés de rêves et d'oripeaux
Les mots remplissent la page
La machine chante son ramage
Frappe et frappe mot à mot
A l'encre des marteaux
Les mots nous invitent au voyage
Par delà les grèves et les plages
Ils sont comme des paquebots
des mots de matelots, des mots littéraux
Ils marchent sur l'océan
A grands pas de géants
Ils résonnent comme cloches d'airain
Des violons lyres et tambourins
Voici quelques mots dérisoires
couchés, alignés sur un grimoire
Les mots pincent nos cordes sensibles
Frappent nos âmes indicibles
Parfumés d'encens et de musc
Dans l' esprit ils s'embusquent
les mots s'y incrustent
voici juste quelques mots…. Justes

venez danser au bal des mots
en habit de lumière théatraux
lisez ces mots écrits dans le lointain
sur le clavier d'un triste petit baladin
ils chantent et courent et crient
dans les foules qui pleurent et rient
emportés par l'ombre du vent
dans la nuit et le profond néant
les mots écrits sous la droite règle
dessinent dans l'azur comme l'aigle
des signes et arabesques infinies
en une longue et douce euphonie
avant de se poser impassibles
sur la feuille devenue cible
les mots travaillés , les mots ciselés
sont pianotés modelés martelés
c'est le suprême cliquetis
de la machine qui écrit
o poètes orfèvres du verbe
o mots infinis, et superbes

KNIL

Messages : 66

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les mots

Message  LINK le Mar 4 Oct - 19:34

Car le mot, qu'on le sache, est un être vivant.
La main du songeur vibre et tremble en l'écrivant;
La plume, qui d'une aile allongeait l'envergure,
Frémit sur le papier quand sort cette figure,
Le mot, le terme, type on ne sait d'où venu,
Face de l'invisible, aspect de l'inconnu;
Créé, par qui? forgé, par qui? jailli de l'ombre;
Montant et descendant dans notre tête
sombre, Trouvant toujours le sens comme l'eau le niveau;
Formule des lueurs flottantes du cerveau.
Oui, vous tous, comprenez que les mots sont des choses.
Ils roulent pêle-mêle au gouffre obscur des proses,
Ou font gronder le vers, orageuse forêt.
Du sphinx Esprit Humain le mot sait le secret.
Le mot veut, ne veut pas, accourt, fée ou bacchante,
S'offre, se donne ou fuit; devant Néron qui chante
Ou Charles-Neuf qui rime, il recule hagard;
Tel mot est un sourire, et tel autre un regard;
De quelque mot profond tout homme est le disciple;
Toute force ici-bas à le mot pour multiple;
Moulé sur le cerveau, vif ou lent, grave ou bref,
Le creux du crâne humain lui donne son relief;
La vieille empreinte y reste auprès de la nouvelle;
Ce qu'un mot ne sait pas, un autre le révèle;
Les mots heurtent le front comme l'eau le récif;
Ils fourmillent, ouvrant dans notre esprit pensif
Des griffes ou des mains, et quelques uns des ailes;
Comme en un âtre noir errent des étincelles,
Rêveurs, tristes, joyeux, amers, sinistres, doux,
Sombre peuple, les mots vont et viennent en nous;
Les mots sont les passants mystérieux de l'âme.

Chacun d'eux porte une ombre ou secoue une flamme;
Chacun d'eux du cerveau garde une région;
Pourquoi? c'est que le mot s'appelle Légion;
C'est que chacun, selon l'éclair qui le traverse,
Dans le labeur commun fait une œuvre diverse;
C'est que de ce troupeau de signes et de sons
Qu'écrivant ou parlant, devant nous nous chassons,
Naissent les cris, les chants, les soupirs, les harangues,
C'est que, présent partout, nain caché sous les langues,
Le mot tient sous ses pieds le globe et l'asservit;
Et, de même que l'homme est l'animal où vit
L'âme, clarté d'en haut par le corps possédée,
C'est que Dieu fait du mot la bête de l'idée.

Le mot fait vibrer tout au fond de nos esprits.
Il remue, en disant: Béatrix, Lycoris,
Dante au Campo-Santo, Virgile au Pausilippe.
De l'océan pensée il est le noir polype.
Quand un livre jaillit d'Eschyle ou de Manou,
Quand saint Jean à Patmos écrit sur son genou,
On voit parmi leurs vers pleins d'hydres et de stryges,
Des mots monstres ramper dans ces œuvres prodiges.

O main de l'impalpable! ô pouvoir surprenant!
Mets un mot sur un homme, et l'homme frissonnant
Sèche et meurt, pénétré par la force profonde;
Attache un mot vengeur au flanc de tout un monde,
Et le monde, entraînant pavois, glaive, échafaud,
Ses lois, ses mœurs, ses dieux, s'écroule sous le mot.
Cette toute-puissance immense sort des bouches.
La terre est sous les mots comme un champ sous les mouches
Le mot dévore, et rien ne résiste à sa dent.
A son haleine, l'âme et la lumière aidant,
L'obscure énormité lentement s'exfolie.
Il met sa force sombre en ceux que rien ne plie;
Caton a dans les reins cette syllabe: NON.
Tous les grands obstinés, Brutus, Colomb, Zénon,
Ont ce mot flamboyant qui luit sous leur paupière:
ESPÉRANCE! -- Il entr'ouvre une bouche de pierre
Dans l'enclos formidable où les morts ont leur lit,
Et voilà que don Juan pétrifié pâlit!
Il fait le marbre spectre, il fait l'homme statue.
Il frappe, il blesse, il marque, il ressuscite, il tue;
Nemrod dit: -Guerre!- alors, du Gange à l'Illissus,
Le fer luit, le sang coule. -Aimez-vous!- dit Jésus.
Et se mot à jamais brille et se réverbère
Dans le vaste univers, sur tous, sur toi, Tibère,
Dans les cieux, sur les fleurs, sur l'homme rajeuni,
Comme le flamboiement d'amour de l'infini!

Quand, aux jours où la terre entr'ouvrait sa corolle,
Le premier homme dit la première parole,
Le mot né de sa lèvre, et que tout entendit,
Rencontra dans les cieux la lumière, et lui dit:
«Ma sœur! Envole-toi! plane! sois éternelle!
Allume l'astre! emplis à jamais la prunelle!
Échauffe éthers, azurs, sphères, globes ardents!
Éclaire le dehors, j'éclaire le dedans.
Tu vas être une vie, et je vais être l'autre.
Sois la langue de feu, ma sœur, je suis l'apôtre.
Surgis, effare l'ombre, éblouis l'horizon,
Sois l'aube; je te vaux, car je suis la raison;
A toi les yeux, à moi les fronts. O ma sœur blonde,
Sous le réseau Clarté tu vas saisir le monde;
Avec tes rayons d'or, tu vas lier entre eux
Les terres, les soleils, les fleurs, les flots vitreux,
Les champs, les cieux; et moi, je vais lier les bouches;
Et sur l'homme, emporté par mille essors farouches,
Tisser, avec des fils d'harmonie et de jour,
Pour prendre tous les cœurs, l'immense toile Amour.
J'existais avant l'âme, Adam n'est pas mon père.
J'étais même avant toi; tu n'aurais pas pu, lumière,
Sortir sans moi du gouffre où tout rampe enchaîné;
Mon nom est FIAT LUX, et je suis ton aîné!-

Oui, tout-puissant! tel est le mot. Fou qui s'en joue!
Quand l'erreur fait un nœud dans l'homme, il le dénoue.
Il est foudre dans l'ombre et ver dans le fruit mûr.
Il sort d'une trompette, il tremble sur un mur,
Et Balthazar chancelle, et Jéricho s'écroule.
Il s'incorpore au peuple, étant lui-même foule.
Il est vie, esprit, germe, ouragan, vertu, feu;
Car le mot, c'est le Verbe, et le Verbe, c'est Dieu.


Victor Hugo
avatar
LINK
Admin

Messages : 128

https://poetik-links.forumt.biz

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les mots

Message  celesta le Mar 4 Oct - 22:32

Mots que l'on dit, mots que l'on Sait
Sait-on vraiment ce qu'ils veulent Dire ?
Dire des choses qui font mal sans les Penser
Penser des choses et ne pas en Parler
Parler pour ne rien dire mais parler quand Même
Même si les mots font mal il vaut mieux parfois les Entendre
Entendre ne veut pas forcément dire Ecouter
Ecouter les uns les autres pour pouvoir Comprendre
Comprendre n'est pas toujours aisé mais on peut Essayer
Essayer de ne pas faire mal par des mots Choquants
Choquant pour certains... amusant pour D'autres
D'autres diront par d'autres mots... d'autres Choses
Choses... finalement, nous le sommes bien Peu
Peu de mots pour definir tant de Souffrances
Souffrances dans un monde qui pourrait être Heureux
Heureux... nous le sommes trés souvent grâce à seulement quelques.......... Mots

celesta
Invité


Revenir en haut Aller en bas

salmigondis de mots

Message  KNIL le Ven 7 Oct - 8:12

Dans l'âme, ce miroir profond
Le vrai avec le rêve se confond
Le cœur qui s'écrie
Le lapsus-calami qui s' écrit
Les souvenirs que l'on croyait endormis
Dans le passé, et les adieux des amis
Soudain viennent à la surface
Et nous exploser à la face
les tréfonds de l'âme d'un baladin
surgissent un beau matin
du fond d'un étrange réseau neuronal
o certitude , vérité subliminale
la mémoire ,les souvenirs
les sentiments ,les désirs
salmingondis de cris indiscrets
la langue de nos profonds secrets
chante à notre âme de vagabond
la douce mélopée des mots abscons

KNIL

Messages : 66

Revenir en haut Aller en bas

Quand les mots prennent la parole

Message  Carat le Ven 7 Oct - 8:33

Au mot d'esprit sachons, adroit, jouer le jeu.
Pas un seul mot turbide à la saine écriture;
D'entrée de jeu, au sens du mot, pas d'imposture ;
Tricher au jeu, c'est jouer gros, et être hors-jeu.

Jouer franc-jeu, entre deux mots, tel est l'enjeu ;
Se prendre au jeu est le mot d'ordre, où la pointure
De l'humoriste et du poète, en l'aventure,
Pour séduire les mots, s'offrent un si beau jeu.

En un mot, et pour prendre au jeu la drôlerie,
Jouer aux jeux de mots, dans la badinerie,
Est un jeu d'écriture usant de mots croisés.

Avoir son mot à dire, au jeu vaut la chandelle ;
Et, quand les jeux sont faits, bien même un peu osés ;
La parole est au mot, le mot est son modèle.

André LAUGIER
avatar
Carat

Messages : 55

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les mots

Message  KNIL le Ven 7 Oct - 8:46

Very Happy je vous prends au mot !
mais n'ayant qu'une parole, je ne la donne à personne ! Very Happy

KNIL

Messages : 66

Revenir en haut Aller en bas

les émaux d' "e mail"

Message  KNIL le Dim 9 Oct - 8:41

Quelques mots pour dire
quelques mots pour écrire
des émaux qui émaillent
nos jours de grisaille
des mots nets d'email
qui s'enchêvetrent et entemêlent

Les mots qui frémissent sous la plume
les mots qui comme des étincelles s'allument
les mots de ton coeur qui se pâme
les mots de ton aractère qui s'enflamme


les mots vapeur de mon âme damnée
qui erre depuis toutes ces années
les mots des passions, des extases
devenus simples résidus et stases
les mots des terreurs, des jouissances
utilisés à contre sens, dans tous les sens
les mots du poète égrenant ses rimes
pour hurler contre les abominables crimes


le gui de « mots passants «
bercés, emportés par le vent
le baptiste « mot lierre »
d'une langue fière et altière
les mots qui caressent et consolent
et puis discrètement s'envolent
les mots marqués au fond de l'âme
du damné couvert d' opprobre et de blâmes
les mots gravés dans le tronc d'un arbre
les mots ciselés sur une froide tombe de marbre
les mots cachés dans le tiroir fermé à clé
que l'on ouvre un jour pour tout bâcler

Les mots des « moulins d'avant »
d'un bleu chevalier errant
les mots de la vie et de l'instant
de Jack qui les connait tant
quelques mots de Celesta
qui nous mettent dans tous nos états
les mots entrecroisés
par un jour Carat osés
les mots d'harmonie et d'osmose
dans la poésie de Link et dans sa prose




et …........................ LE MOT DE VICTOR HUGO :

Braves gens, prenez garde aux choses que vous dites !
Tout peut sortir d'un mot qu'en passant vous perdîtes ;
TOUT, la haine et le deuil !
Et ne m'objectez pas que vos amis sont sûrs
Et que vous parlez bas.
Ecoutez bien ceci :
Tête-à-tête, en pantoufle,
Portes closes, chez vous, sans un témoin qui souffle,
Vous dites à l'oreille du plus mystérieux
De vos amis de cœur ou si vous aimez mieux,
Vous murmurez tout seul, croyant presque vous taire,
Dans le fond d'une cave à trente pieds sous terre,
Un mot désagréable à quelque individu.
Ce MOT — que vous croyez que l'on n'a pas entendu,
Que vous disiez si bas dans un lieu sourd et sombre —
Court à peine lâché, part, bondit, sort de l'ombre ;
Tenez, il est dehors ! Il connaît son chemin ;
Il marche, il a deux pieds, un bâton à la main,
De bons souliers ferrés, un passeport en règle ;
Au besoin, il prendrait des ailes, comme l'aigle !
Il vous échappe, il fuit, rien ne l'arrêtera ;
Il suit le quai, franchit la place, et cætera
Passe l'eau sans bateau dans la saison des crues,
Et va, tout à travers un dédale de rues,
Droit chez le citoyen dont vous avez parlé.
Il sait le numéro, l'étage ; il a la clé,
Il monte l'escalier, ouvre la porte, passe, entre, arrive
Et railleur, regardant l'homme en face dit :
"Me voilà ! Je sors de la bouche d'un tel."
Et c'est fait. Vous avez un ennemi mortel.

KNIL

Messages : 66

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les mots

Message  Invité le Dim 9 Oct - 18:56

Que de jolis mots de notre magicien des écrits
Qui oublie dans la douceur de sa belle mélodie
De citer le pseudo d'un maître incontesté de la poésie
Qui sait pourtant si bien porter les mots à leur effigie
Magicien des écrits et du rêve au pseudo de Knil
Qui porte les mots dans la magie la plus subtile

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les mots

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum