Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Derniers sujets
» Défilé
Mar 7 Nov - 17:19 par Invité

» Les volets bleus
Ven 3 Nov - 12:41 par Invité

» Pour Sarah quand elle aura vingt ans
Mar 24 Oct - 21:44 par V.V.W

» Des images englouties
Lun 25 Sep - 9:08 par V.V.W

» Une histoire comptée
Lun 18 Sep - 18:34 par V.V.W

» Souvenir de voyage
Ven 8 Sep - 21:19 par V.V.W

» MENSONGE UNIVERSEL
Lun 4 Sep - 22:06 par Invité

» Le Pont des Soupirs
Sam 26 Aoû - 5:30 par Shovnigorath

» Un singulier bien-être
Sam 19 Aoû - 18:28 par V.V.W

Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
Connexion

Récupérer mon mot de passe


à toi la pensée ...........

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

à toi la pensée ...........

Message  MALDOROR le Dim 15 Avr - 10:53

Mes ami(e)s poètes,.artistes des mots
laissez-moi vous dire à demi-mot
à mots couverts ou même très normaux
vous, mes semblables ,vous mes jumeaux

Vos paroles parfois me pénètrent
me brûlent et envahissent mon être
dans ces moments éphémères tissés
par un lien si ténu, un mot insensé

Dictés par la passion de l'écriture
nourris par tant de conjectures
les lointains me parlent souvent
dans l'ombre frissonnante du vent

L'espace d'un court instant
vos talents d'épistoliers
me feront peut être oublier
la douleur dévorante du temps

Ceux qui, inexorablement se taisent
j'entends leur silence retentissant
je comprends leur ineffables sentiments
leur joie leur peine et leur malaise

Au vagabond, au solitaire
qui se perd et qui erre
je crie fort et je proclame
que je comprends ses états d’âme

Le goût de l’énigme et du mystère
l'attitude parfois un peu trop fière
les pas altiers et mystérieux
les regards inquisiteurs et curieux

Les illusions par le temps usées
les élans et les pensées désabusées
tout ce qui le met en retrait
et du monde le soustrait

Tout celà est le lot des gens à part
c’est le cas d'un petit chat Zapar
leurs pensées ont quelques prérogatives
qui sont loin d’être des plus négatives

Elles offrent le privilège noble et délicat
de pénétrer le monde des artefacts
de connaître l’extase de l’étude
en évitant de sombrer dans la triste habitude

Elles permettent d’atteindre des hauteurs infinies et belles
que jamais aucun oiseau n’a frôlé de son aile
elles sont aussi un plongeon dans des gouffres ignorés
où jamais personne ne s’est encore aventuré

Elles troublent la quiétude et le sommeil
elles parlent de beauté et des merveilles
certains beaux esprits et belles âmes
honnissent la pensée et la damnent

Les autodafés célèbres et immondes
en sont la preuve devant l’histoire du monde
qui peut prétendre choisir entre rêve et réalité
qui peut nier notre inexorable cécité ?

Quelques fous quelques poètes infernaux
voguant sur un vaisseau empli de mots
quelle dose de vérité un esprit doit il supporter
quelle quantité de rêves faut il ingurgiter

Avant de parvenir à la connaissance cosmique
sans devenir complètement dément ou comique
le poète allume sa lanterne en plein midi
pour débusquer les chimères aux grands cris

Puis il la jette a terre ou la pend au pilastre
en attendant le soir pour voir la lumière des astres
rêves et réalités conduisent la vie de l’humanité
les questions des hommes resteront pure vanité

A quoi servent nos émotions ?
sommes nous esclave de nos passions?
deviennent elles parfois engeances ?
y a t il une sottise de l'intelligence ?

Racines de l'empathie? mots des ennemis intimes?
certitudes , ignorances sont nos secrets ultimes
la poésie est là pour nous consoler
elle autorise la pensée à s'envoler!

MALDOROR
Invité


Revenir en haut Aller en bas

à TOI, le poète ...

Message  KNIL le Jeu 19 Avr - 10:05

Tu fais l'idiot pour plaire aux ânes
sans t'apercevoir pauvre mirliton
que tu deviens à ton tour aliboron
Ô triste évolution du poète profane

Tu oses quelques vers balbutiants
faisant fi des mécanismes prosodiques
du décompte des pieds hexasyllabiques
apanage des grands poètes resplendissants

Au hasard de tes mots ,empruntés aux sages
on voit parfois éclore un quiproquo
et une dramaturgie dont tu te fais l'écho
saluant, vitupérant et encore bien d'avantage

L'angle de vue du lecteur est une réalité
elle fait, dieu merci, le sel de la société
les contents, les mécontents
les humbles et les insolents

Les inconscients ,les omniscients
les malins et les imprudents
les audacieux ,les couards
les taciturnes et les bavards

Les démons ,les anges
qui critiquent ou qui louangent
les bons samaritains,les engeances
selon les circonstances et les accointances

Les homonymes ,les facétieux
les déjantés et les sérieux
les courageux ,les pusillanimes
les célèbres et les anonymes

Les flatteurs,les sycophantes
aux insinuations sous-jacentes
qu'importe les diverses interprétations
les réactions partisanes ou irréfléchies

Simples émotions désincarnées, entéléchies
résultats d'une banale et simple vision
d'un étrange poète démon ou être ange
qui se rit des critiques et des louanges

Poète trempe ta plume dans l'encrier
aligne paroles et mots à en crier
sur la page blanche où tu s'escrimes
cherche encore à marier les rimes

Assène d'abord tes solides motions
ancre en profondeur tes propres émotions
du bout de ta plume acérée
envole toi dans les nuées

Lance tes yeux au ciel
dans un regard démentiel
traverse les couches de nuages
vaporeux et impalpables mirages

Les yeux se mouillent de larmes
aux mots à la musique et la gouaille
poète , du haut de ta haute tribune
dessine des arabesques du bout de ta plume

Petit baladin,marche dans l'herbe des champs
la rosée du matin ,t'offre ses perles d'argent
au rythme d'un cœur qui bat la mesure
la plume légère du poète souligne l’azur

KNIL

Messages : 66

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum