Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Derniers sujets
» LE RAP ET LA POESIE
Mer 1 Mar - 16:27 par LINK

» Le choix
Jeu 23 Fév - 6:05 par Invité

» Un surnom...
Mer 22 Fév - 21:53 par V.V.W

» ELECCHIONS
Lun 20 Fév - 18:26 par Invité

» Un angle de vue
Lun 13 Fév - 10:56 par Invité

» La Course au large
Jeu 9 Fév - 20:40 par Céline

» au jardin des mots
Mar 7 Fév - 12:03 par V.V.W

» A une rêveuse éveillée..
Lun 6 Fév - 21:31 par Invité

» pitin j'ai mal au crane !!!
Dim 29 Jan - 12:48 par Invité

Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
Connexion

Récupérer mon mot de passe


MOTS ET SILENCES

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Page 5 sur 14 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 9 ... 14  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: MOTS ET SILENCES

Message  CARAIBES le Sam 16 Fév - 14:03

Puisse le temps m’accorder encore quelques jours
Puisse le destin de ma vie arrêter son inexorable cours
Je suis prêt a consentir tous les sacrifices
Pour aller là bas goûter encore à ses délices

Je suis venu à genoux, gagner ma pitance
Je n’ai hélas trouvé qu’indifférence
J’ai rêvé d’aurores et de journées fleuries
Je n’ai vu ici que journées blafardes et flétries

Qu’importe le chemin qui me mène à la tombe
Qu ‘importe le sort auquel je succombe
L’éloignement est le plus horrible des crimes
Je m’en sens aujourd’hui la triste victime

Ceux qui ont vécu mon départ comme une trahison
Avaient certainement de très bonnes raisons
Ma fuite est une faute que la faim m'a fait commettre
Je vous l’assure du plus profond de mon être

Aujourd’hui les larmes qui inondent mon visage
Sont ma façon de rendre le plus bel hommage
À ceux restés sur place pour que le pays ressuscite
Frères ,pardonnez moi mon funeste dessein de réussite

Je vendrai mon âme pour retrouver vos charmes
Qu’importe que coulent mes larmes
Jamais la Désirade ne quittera ma mémoire
En toi mon île , jamais je ne cesserai de croire

J’irai mourir auprès de mes racines
Dans mon île aux senteurs divines
Je veux que sur la pierre de mon tombeau
Luise le soleil des caraïbes aux mille flambeaux

CARAIBES

Messages : 158

Revenir en haut Aller en bas

silence!

Message  Milady le Sam 16 Fév - 15:25

Très beau texte. Je souhaite que le final ne t'arrive que dans très longtemps Smile

Milady
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: MOTS ET SILENCES

Message  CARAIBES le Sam 16 Fév - 18:08

Heureusement il n’y a pas que maux sur la terre où nous sommes
le poète ne demande pas le trépas pour fuir ses frères les hommes
Il feuillette simplement les pages de son âme et de sa vie
Pour mieux redire les instants de ses désirs et ses envies

Il essaye de raconter les choses en vers fidèles
Pour que son âme ne lui échappe pas à tire d’aile
Il écrit mot à mot ce que son coeur lui dicte
Dans une langue convenue, voire un peu stricte

Souvent, sans vergogne, il se hasarde
à célébrer la vie tout en tutoyant la camarde
C’est sans doute que sa pensée est rapide et volage
Et qu’il bien conscience de n’être que de passage

Au froid tombeau je suis pas encore prêt d’ensevelir
Ni ma frêle dépouille ni mes nombreux souvenirs
Je veux encore goûter à la poésie et à ses douceurs
Je m’en délecterai jusqu’à ce que je meurs

Nul ne peut cependant ignorer notre inéluctable sort
évoquer le « final » -sic- , l’instant ultime de la mort
C’est aussi une façon de rendre visite à quelques chers amis
Qui dans le silence éternel hélas ,se sont endormis !

CARAIBES

Messages : 158

Revenir en haut Aller en bas

silence!

Message  Milady le Sam 16 Fév - 22:50

J'ai également frôlé la camarde il y a quelques années et je dois reconnaître qu'actuellement elle est tous les jours présente, je connais donc ce dont tu parles. Est-ce un bien ou est-ce un mal j'ignore si vraiment je dois souhaiter qu'elle vienne à ma rencontre à plus ou moins brève échéance. Il suffirait de si peu ....

Milady
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: MOTS ET SILENCES

Message  MALDOROR le Lun 18 Fév - 10:54

Je relis quelques uns de mes écrits lointains
Je me rends compte que je file , comme un gibier traqué
Par la camarde et sa meute de chiens excités
Lancés à ma poursuite pour je ne sais quel jeu sans fin

Si le silence , dur et froid comme le roc
S’installe longuement entre deux soliloques
Si je fais l’effort surhumain de me taire
J’ai l’impression soudain de manquer d’air

Le costume de ma vie est bien trop étriqué
De toute part, débordent les misères dont je me plains
Pourrais - je un jour faire le tri dans ce trop plein
Qui hante ma tête de tant de sentiments imbriqués

Poètes flamboyants je me promène parmi vous
Le culte irrépressible qu’ à votre art je voue
Est une fuite éperdue loin des réalités
Une recherche de rêves, une preuve de cécité

Avant de me passer mon ultime bel habit
Avant que je n’aille rejoindre mes célèbres amis
Le croque mort devra bien me mettre à nu
Alors je serai parmi les poètes le bienvenu !

MALDOROR

Messages : 467

Revenir en haut Aller en bas

Re: MOTS ET SILENCES

Message  MALDOROR le Mer 20 Fév - 8:42

Que j’aime tes poireaux vinaigrette
Que j’aime les douceurs de tes recettes
Que j'aime ô poète , tes mots , tes rumeurs
Que j’aime tes mirages et tes leurres

Que j’aime le fruit que l’on cueille
Sur la branche alourdie sous la feuille
Que j’aime le maquis à la fin de février
Quand fleurit le crocus et verdit le genévrier

Que j’aime la tourterelle qui roucoule
Que j’aime la vie qui lentement s’écoule
Que j’aime cet élan vers l’infini invisible
Que j’aime cette fuite du quotidien indicible

Que j’aime prendre le risque de l'aventure verbale
Que j’aime ouvrir la porte à la révélation abyssale
Que j’aime franchir cette indicible frontière
Qui barre l’horizon à nos personnalités altières

Que j’aime faire naître un désir de réponse
À ces illuminations « célestes » absconses
Que j’aime quand tu prends les devants
Que j’aime Rimbaud , le poète aux semelles de vent

Que j’aime l’évasion secrète qui m’entraîne
Loin des profondeurs de la télé qui m’enchaîne
Que j’aime le monde aimanté de l'écriture
Que j’aime les arts , la musique et la peinture

Que je t' aime baladin , dans tes errances
Que j’aime briser les chaînes du silence
Que j’aime le mutisme absolu d’une attitude
Que j’aime tes silences qui laissent l’ incertitude

Que j’aime tes énigmes, tes questions,tes intrigues
Que j’aime les sauternes et le chutney de figue
Que j’aime tes attentes interrogatives
Suscitées par l'essence même de la poésie

Que j’aime ton reflet dans le miroir aux alouettes
Que j’aime quand tu t’y admires muette
Que j’aime la neige et la blancheur des cygnes
Que j’aime tes propos si souvent insignes

Que j’aime plonger au sein de ton image
Que j’aime tes plaintes lugubres et sauvages
Que j’aime les couleurs des peintures marines
Que j’aime leur odeur de sel dans mes narines

Que j’aime l’alcool qui me grise
Que j’aime les ivresses et les vertiges
Que j’aime le parfum de lavande dans l’armoire
Que j’aime tes regards inquisiteurs et noirs

Que j’aime tes vers et tes paroles fleuries
Que j’aime ce qu’elles contiennent d’apories
Que j’aime ta voûte céleste éternelle
Que j’aime ton intelligence émotionnelle

Que j’aime ton odeur de chien mouillé de pluie
Que j’aime tes yeux profonds où une larme luit
Que j’aime ton auto- dérision et ton blasphème
Que je t’aime, Que je t’aime, Que je t’aime

MALDOROR

Messages : 467

Revenir en haut Aller en bas

Re: MOTS ET SILENCES

Message  Invité le Mer 20 Fév - 19:30

Que j'aime l'odeur de la sève des sapins
Dans la douceur et le calme du petit matin
Que j'aime entendre ta voix me chuchoter à l'oreille
Tant de jolis sons et de jolies merveilles

Que j'aime le parfum des violettes sauvages
Petites fleurs offrant un si beau paysage
Que j'aime deviner ce à quoi tu penses
T'adonnant à ce jeu sans aucune méfiance

Que j'aime ce vent doux caressant mon visage
Sa légère fraîcheur pénétrant mes voilages
Que j'aime le sourire amoureux que tu m'offres
Celui que je voudrais voler et mettre dans un coffre

Que j'aime danser, être imprégnée par la musique
Celle faisant vibrer mon corps, celle qui est magique
Que j'aime savoir que tu m'observe amoureusement
Me laissant libre dans le moindre de mes mouvements

Que j'aime les mots doux de la poésie sensuelle
Ceux qui dans mon esprit sans arrêts martèlent
Que j'aime t'entendre me les chuchoter habilement
Aux creux de mon oreille qui en demande tant

Que j'aime le crépitement du bois dans la cheminée
Le calme autour et simplement nos corps enlaçés
Que j'aime tes mains tendres, délicates et agiles
Caressants mon corps fiévreux, nu et fragile

Que j'aime les personnes qui ont du coeur
Celles qui aiment en oubliant leurs malheurs
Que j'aime au creux de tes bras m'abandonner
Sentir ta force et ta confiance et me laisser aller

Que j'aime la tendresse et les attentions
Les flêches de l'amour lançées avec passion
Que j'aime de ma voix douce et gestes subtils
Te faire devenir un "colosse aux pieds d'argile"

Que j'aime les rires et la bonne humeur
Qui apportent joie et rendent meilleur
Que j'aime te regarder et t'entendre me dire
Des "je t'aime" à l'infini dans tous mes soupirs

Que j'aime la franchise et l'honnêteté
Souvent corrompus par la médiocrité
Que j'aime quand tu hausses le ton
Parce que je déborde dans mes questions

Que j'aimerais un monde égal au Paradis
Un monde où il n'y aurait plus de mépris
Que j'aimerais pouvoir libérer complètement
Ce qui me tient à coeur péniblement

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: MOTS ET SILENCES

Message  MALDOROR le Mer 20 Fév - 21:08

Donnez moi, je vous prie votre main
Nous irons ensemble sur le chemin
Nous partirons à la rencontre des poètes
Je sais bien que de leur race vous êtes

D’un pas léger et mystérieux
Nous irons loin des regards curieux
Laissant les illusions par le temps usées
Nous quitterons une foule médusée

Dans le petit le matin aux perles d'argent
Nous marcherons sur l'herbe des champs
Sur nos godillots aux semelles de vent
La rosée effacera les poussières d'antan

Nous respirerons l’odeur mouillée de la terre
Nous laisserons flotter tous nos souvenirs dans l’air
Nous humerons la nature exhalant après la pluie
Les messages des contes de notre enfance inouie

Ah quel temps fou nous avons perdu
Franchissons barrières, dechirons carcans
Laissons nous emporter par l’élan
Dans nos rêves fous éperdus

Ah quel temps fou nous avons perdu
Avant de retrouver le véritable temps
Avant de rencontrer les sublimes instants
Avant de recréer un monde inattendu

Nous irons par les chemins de traverse
Là où les âmes dansent et s'envolent
Dans une fabuleuse et infinie farandole
Nous irons en musique avec la pluie qui nous transperce

Nous ferons nos adieux aux « peut-être » et aux « hélas »
Dans les bras de l’éternité qui nous enlacent
Nous remonterons vers le temps infini
Nous irons jusqu’aux sources de l'oubli

L’aventure vous rendra encore plus belle
L’ oiseau du bonheur vous frôlera de son aile
Nous plongerons dans des gouffres ignorés
où personne jamais , n'a osé encore s’aventurer

Nous voguerons sur un vaisseau des mots
Avec tous les poètes les plus infernaux
L'obscurité qui masquait nos amours
S'éclairera , radieuse au point du jour

Nous allumerons la lanterne en plein midi
Nous appellerons la chimère à grands cris
Puis nous la pendrons au pilastre
en attendant le soir pour revoir les astres

les rêves et l'imaginaire conduisent l’humanité
Qu’importe la raison des hommes et de leur vanité
Nous débusquerons la connaissance cosmique
au point de devenir déments ou bien comiques

Donnez moi je vous prie votre main
Nous irons ensemble sur le chemin
Laissons ici bas la médiocrité en marge
Hâtons nous de prendre le grand large

MALDOROR

Messages : 467

Revenir en haut Aller en bas

Re: MOTS ET SILENCES

Message  Invité le Jeu 21 Fév - 6:39

N'ayant connu jadis que les maux et la douleur
Les mensonges, les hypocrisies et les frayeurs
Une carapace solide s'est forgée autour de mon coeur
Afin d'éviter les pièges et y faire face avec honneur

Les flêches de mon arc sont dressées, toujours en avant
Pour faire fuir le mal au loin, ou lui rentrer dedans
Mais cet arc peut être définitivement rangé
Quand la "bonne" personne sera à mes côtés

Cette personne en laquelle je pourrai me reposer
Celle qui ne m'abandonnera pas et que je suivrai
L'homme qui aura su traverser une écorce épaisse
Celui qui aura su répondre à mes appels de détresse

Certains se hâtent sur ce chemin compliqué
Croyant que tout est limpide et aisé
Ils se penchent toujours du mauvais côté
Et finissent très vite par tout laisser tomber

La flamme est étouffée depuis un moment
Mais elle n'est pas morte définitivement
Elle attend juste de pouvoir à nouveau brûler
À l'intérieur de celle qui ne demande qu'à être libérer

Laissons-nous aller sur les chemins incertains
Sur la route d'un étrange et mystérieux quotidien
Abandonnons-nous dans l'écriture poétique
Des désirs et envies douces et romantiques

Laissons notre imagination suivre ses folies
Elle seule connait le chemin de nos envies
Puisons nos désirs dans la puissance de nos rêves
Laissons là déborder sans lui accorder de trêve

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: MOTS ET SILENCES

Message  MALDOROR le Jeu 21 Fév - 8:06

Après tout ces temps sous le joug
Ces temps longs, ces temps fous
Vient l’heure de la poésie romantique,
de l’évasion sur les chemins bucoliques

Devant un écran devenu muet
À l’abri des quolibets et des regards niais
on croque quelques bonbons à la violette
Sous le sourire goguenard des pipelettes

Puis le temps reprend enfin son envol
il décrit vers l’infini sa longue parabole
poursuit sa course immuable vers l’éternité
Dans un univers de désirs et de libertés

La poésie vient parfois à pas de loup
Elle donne d’étranges rendez-vous
Aux âmes qui de la violette apprécient le goût
à dents de loup , elle dévore ce temps devenu fou

MALDOROR

Messages : 467

Revenir en haut Aller en bas

Re: MOTS ET SILENCES

Message  MALDOROR le Ven 22 Fév - 9:06

Le poète nous enseigne à rire de nous
en celà , il n'est peut être pas si fou
ses mots , ses vers et ses images
sont les boucliers et les armes du sage

Ses rêves, ses élans , ses transports
ses cauchemars et ses remords
sont les ailes d'une âme qui souffre
ouverte aux vents qui s'y engouffrent

Le poète chemine vers la lumière éternelle
parmi les ombres du long et noir tunnel
ses rires , ses effets de style ,ses grimaces
ne sont que symboles et innocentes farces

Il se fait prodigue de mots en kyrielle
Il dépense sans compter le verbe providentiel
Dans le silence parfois devenu tristesse
On entend résonner l'écho de sa jeunesse

Ses appels restent souvent superflus
il doit en rajouter, en dire toujours plus
il confesse ses envies et ses faiblesses
Il avoue les mots qui flattent et ceux qui blessent

Mais toujours fier et bégueule
Isolé, mélancolique et bien seul
il porte à ses lèvres le calice
empli du silence et du poison des délices

Ses mots sont des icebergs titanesques
Fondant comme des cathédrales gigantesques
dans les hivers glacés de sa banquise
Devenue une âme agonisante et grise

Le poète de l'intérieur cache son visage
honteux de ses escapades volages
il écrit encore et encore des histoires
de sa plume trempée dans l'encre noire

La poèsie c’est son péché originel
Sa cicatrice , sa plaie éternelle
Il fuit sur un navire messianique
sur une arche emplie de mots magiques

Un jour il sombrera dans l' abysse des océans
Il plongera au fond du gouffre béant
Pour racheter son original péché florentin
Avec la bénédiction espérée de saint Augustin

MALDOROR

Messages : 467

Revenir en haut Aller en bas

QUI SCRIBIT BIS LEGIT

Message  Pilou le hamster le Ven 22 Fév - 21:49

- Il est dit que ce qu'on appel "l'esprit d'une époque" est un chose à laquelle on ne peut pas revenir.
Et si cet esprit se dicipe progressivement,c'est que le monde approche à ça fin.
Même si l'on souhaite changer le monde d'aujourd'hui et revenir à l'esprit d'il y a 100 ans ou plus,celà ne se peut.
C'est pourquoi il faut tirer le meilleur parti de chaque génération...

- C'est un bon point de vue de voir le monde comme un rêve.
Celui qui fait quelque chose comme un cauchemar ,quand il se reveil,il se dit que ce n'était qu'un rêve.
On prétend que le monde dans lequel nous vivons n'est pas si different de ça.

- Il y a quelque chose à apprendre d'une grosse averse.
Quand on est surpris par une grosse averse
on essaye de ne pas se faire mouiller
et on court à toute allure sur la route.
Quand on fait quelque chose comme passer sous les corniches des maisons
on se fait mouiller quand meme.
Si on est résolu depuit le départ on aura aucune hésitation
et pourtant on se fera tremper de la meme façon.
Cette compréhension s'étend à toutes choses...

(réponse au texte en citation du 18 Fevrier 2013 à 11h54)
avatar
Pilou le hamster

Messages : 9

Revenir en haut Aller en bas

Re: MOTS ET SILENCES

Message  MALDOROR le Sam 23 Fév - 9:25

Tu te mouilles ,jusqu’aux os avec la métaphore de l’averse
La brillante thèse qu’au dossier tu nous verses
Dans un premier temps me bouleverse,
Non point que je la trouve perverse

Mais elle risque de soulever la controverse
Et peut être de tout faire partir à la renverse
il n’est pas question que plus longtemps je tergiverse
Je te livre une simple idée qui soudain me traverse
on peut toujours éviter les larmes de l’averse....................

En restant sous son toit dans l’attente d’une embellie climatique
Ou alors en utilisant un ustensile très pratique
Produit par l’immense inventivité humaine
Qui s’appelle, je crois, le parapluie à baleines
Ton (presque) évident message intrinsèque
Ne pouvait pas me laisser complètement sec !

odeurs de pluie .................

Inspirer longtemps l’odeur mouillée de la terre
laisser flotter tous mes souvenirs dans l’air
les parfums de la nature exhalés après la pluie
sont les messagers de mon enfance enfuie
respirer l’odeur de ma jeunesse partie à vau-l’eau
emportée par les nuages dans l’eau de là haut

odeurs enfuies ......................

MALDOROR

Messages : 467

Revenir en haut Aller en bas

Re: MOTS ET SILENCES

Message  MALDOROR le Dim 24 Fév - 9:53

Il me reste un maigre parapluie pour essuyer les averses
Mon impédimenta se réduit à une paire trouée de converses
Je cours après le tourbillon du temps qui s’enfuit en spirale
Je traverse la nuit de mes espoirs qui lancent leur dernier râle

Je vais, mélancolique, sur la plage déserte
Songeant à toutes ces merveilles que la vie m’a offertes
Les beautés de la nature qui chante et murmure
Les cascades pures, l’univers et son immense courbure

Dans la douceur du soir, je m’allonge sur la dune
Sous les rayons scintillants des étoiles et de la lune
Je me laisse emporter, je rêve derrière mes paupières
À un monde baigné d’éclats d’or et de lumière

les cloches de mes souvenirs me réveillent , je suis las
Le vent emporte mon rêve vers l'infini de l'au delà
D’épais nuages emplis de l'eau d'ici s’amoncellent
les ombres de mes amis au ciel là haut m’ appellent

Quand rejoindrai-je les étoiles hypnotiseuses
Les milliers de soleils, les fontaines lumineuses
De quel montant encore, de combien d’espoirs
La banque de la vie crédite-t-elle mon faible avoir ?

MALDOROR

Messages : 467

Revenir en haut Aller en bas

chant à MALDOROR

Message  CARAIBES le Dim 24 Fév - 17:57

Chante, chante encore
trouve le juste accord
Chante jusqu’à l’heure de ta mort
Pousse haut ta voix , Maldoror

Chante ,chante encore plus fort
qu’on exècre ou qu’on adore
Redouble tes accents d’or
Chante du soir jusqu’à l’aurore

Réveille le monde qui dort
Fais sonner les cuivre des cors
Puisque tel est devenu ton sort
Chante ,chante encore , Maldoror

Encore un petit effort
Réchauffe ta voix de ténor
Il fait si froid dehors
Chante ,chante, Maldoror

Plus de temps pour les remords
les souvenirs sont pléthores
Qu’on aime ou qu’on pérore
Chante , chante encore, Maldoror

Mille millions de mille sabords
Le sourd « tournesol » est à bord
Avant que d'arriver au port
Chante et chante encore Maldoror

D'aucuns te supplient , ou t’ implorent
De taire les niaiseries que tu expectores
De ta voix la plus sonore
Chante, chante leur encore Maldoror

Parfois tu perds un peu le nord
Les bons usages que tu ignores
Les icônes que tu déshonores
s'appellent "hélas" et "never more"

Allez, maintenant il est l’or
De tout avouer monsignor
Avoue, devant le crépuscule ce vieux butor
Tu as le mal d’amour ! tu as le Mal d’aurore !

CARAIBES

Messages : 158

Revenir en haut Aller en bas

bonbecs d'enfant

Message  MALDOROR le Lun 25 Fév - 9:58

J’entends ici une pie qui chante
Se riant des maîtres corbeaux avec leurs mauvais présages
elle donne ses bonbons aux enfants sages
C’est une pie élégante et extravagante

J’entends ici une pie qui chante
elle distribue les gages et les récompenses
à ceux qui s’approchent par inadvertance
n'effrayez surtout pas cette pie voletante

J’entends ici une pie qui chante
Krema , roudou , carambars haribo et michokos
Toutes les gâteries tous les mots et cadeaux
Sont offerts à ceux qui la fréquente

J’entends ici une pie qui chante
la chanson des bonbecs de notre enfance
ainsi que de bien douces et tendres romances
Ô ,souvenirs , souvenirs qui nous hantent

J’ entends ici une pie parmi les poètes
je pose mes lèvres sur son joli bec
pour y goûter le plus merveilleux des bonbecs
un délice sucré au parfum de violette

MALDOROR

Messages : 467

Revenir en haut Aller en bas

Re: MOTS ET SILENCES

Message  MALDOROR le Mar 26 Fév - 10:31

La pie qui chante mais aussi colombes et faucons
Des oiseaux il en est de tous types et de toutes façons
Il y a ceux qui cherchent la guerre à tout prix
Les autres pour qui calme et paix n’ont pas de prix

Partisans de la vérité, qu’elle soit ou non bonne à dire
adeptes du mensonge qu’ils pensent un peu les grandir
la naïveté et l'angélisme des uns et des autres sont navrantes
dans ce soi-disant océan où la parole serait vérité transparente

Chacun ici se pare d’un masque pour faire impression
mais interrogeons nous sur sa véritable fonction
est il un ustensile pour cacher ou pour dévoiler sans ambages
les affres de l’âme de l’impétrant voire les maux de son âge

Tentons d’échapper un instant au machiavélisme
sans pour autant tomber dans messianisme
essayons nous à l’art du camouflage
pour observer cet aréopage d’étranges personnages

En tant que voyeurs discrets et néanmoins concupiscents
de ce spectacle bien souvent hélas désopilant
nous devenons à notre tour acteurs de ce tintamare
et de ces jeux de dupes qui ne sont que grossiers canulars

le web serait il un refuge pour mythomanes
qui viennent y chercher une bien piètre manne
n’y aurait il dans ce vaste café du commerce
que sycophantes , torquemadas et engeances diverses

En cherchant bien dans cet immense imbroglio
y découvrirait on aussi un autres type d’oiseau
comme la blanche colombe ,venue là pour insuffler
un instant de simple vérité ,une poésie à partager

L'anonymat favorise la propension au mensonge
mais un sage me l’a soufflé un jour dans un songe
les gens qui se plaisent à mentir à leurs semblables
se mentent d’abord à eux mêmes c’est indéniable !

MALDOROR

Messages : 467

Revenir en haut Aller en bas

Re: MOTS ET SILENCES

Message  MALDOROR le Mer 27 Fév - 11:25

Les technologies « modernes » de la cybernétique
posent une bien intéressante problématique
ouvrant en grand les portes à l'anonymat et à l'imposture
elles laissent, à priori, s’engouffrer mensonges et caricatures

Mais le développement galopant de ces outils devenus familiers
devient paradoxalement un excellent révélateur de vérité
Les personnalités s’y dessinent sur un miroir grossissant illuminé
révélées sous des masques sensés cacher les travers finalement amplifiés

Alors, voici qu’éclate au grand jour l’absolue vérité
les manières les comportements , arrogance, timidité, agressivité,
les styles d' expression , en disent tellement long sur les impétrants
qui croient avancer masqués et deviennent subitement transparents

Les confessions intimes entendues sur les canapés des psychologues
sont bien fades au regard des conversations entevues sur les blogs
les anonymes et les mythomanes , en toute impudence se mettent à nu
sur nos écrans plats qui prennent alors un relief tout à fait inattendu

On y voit naître des intrigues ou s'exprimer de nobles sentiments
entre des personnages qui viennent se glisser subrepticement
pour un temps , oublier les affres de leur conscience accusatrice
dans un immense imbroglio aux vertus finalement si révélatrices

Tout ça pour faire savoir aux plus retors
que le mensonge aura toujours tort
il n’est que le vecteur d’une vérité
qui finit tôt ou tard par éclater ….!

MALDOROR

Messages : 467

Revenir en haut Aller en bas

Re: MOTS ET SILENCES

Message  MALDOROR le Mer 27 Fév - 18:33

Mon petit poucet, mon doudou rêveur
peu m’importe , peu m’en chaut
des personnes qui te prennent de haut
de leurs regards ignorants et inquisiteurs

Quand s’écoule une larme salée
sur ta joue blanche et nacrée
je la recueille au creux de ma main
délicatement comme une perle d’airain

Je la pose au fond de mon coeur
j’y conserve les fruits de tes pleurs
j’en fait une longue loghorée
un hymne à tes douleurs abhorrées

Petit poucet , mêle tes larmes à l’eau des fontaines
laisse s’écouler le flot dans l'onde sereine
mes paroles d’adulte insipides et timides
emplissent la corne d'abondance des sylphides

Je sais bien que les mots des grandes personnes
sont complexes avec des voyelles et des consonnes
Petit poucet, les grands sont souvent abscons
Ils sont fuyants et volages comme des papillons

Petit poucet, tes larmes me disent la vérité
elles portent le sel de ta propre réalité
la source cachée au fond de ton âme
sourd goutte à goutte dans mon cœur en flamme

J’entends mon doudou tes longs soupirs
je comprends tout ce qu’ils veulent me dire
petit poucet tu deviendras poète en grandissant
avec tes souvenirs tes pleurs et tes rêves d’enfant

Puisse l’alchimie de la vie faire que dans ta mémoire s’impriment
quelques uns de mes silences , quelques unes de mes rimes
mon petit poucet, mon enfant , écoute mon poème
mon doudou adoré , tous ses mots te disent "je t’aime"

MALDOROR

Messages : 467

Revenir en haut Aller en bas

Re: MOTS ET SILENCES

Message  MALDOROR le Jeu 28 Fév - 8:03

Le temps égraine à petits pas
unes à unes les lettres de alpha à l'oméga
les battements d'un cœur incrédule
interrogent le tic tac d'une pendule

L'aurore , dans sa blanche lueur
du point du jour sonne l'heure
dans le couchant, le crépuscule
lance vers la nuit ses tentacules

La course de la lune et du soleil
mécanique faite d'étranges merveilles
rythme les saisons de la vie et du temps
en métronome d'un impassible mouvement

Tout ces signes du temps fou perdu
pour comprendre un monde inattendu
pour retrouver le sens du temps
pendant quelques brefs instants

La cascade chute désespérée
jetant ses rêves dans la mer salée
depuis le début jusqu'à la fin
la vie cout vers de mystérieux confins

J'ai fermé mes yeux mouillés de larmes amères
pour voir plus clairement en arrière
le film d'une vie, de la source au delta
de la naissance au fracas,.de l'alpha à l'oméga

MALDOROR

Messages : 467

Revenir en haut Aller en bas

Re: MOTS ET SILENCES

Message  MALDOROR le Ven 1 Mar - 9:50

L’est du ciel s’embrase et s’allume
L’astre éternel sort de la nuit et de la brume
L’horizon baigne dans un océan de sang et d’or
La promesse de l’aube réveille Maldoror

« La Promesse de l’aube » n‘est ce donc qu‘un livre ?
Romain Gary aujourd’hui pourrait il encore vivre
Qu’en pense -t- il dans l’autre monde
Là où l’éternité et le temps se fondent ?

Est il là haut plus triste et solitaire
Qu’il ne l’était sur notre pauvre terre ?
Les ombres épaisses s’enfuient avec la nuit
Le soleil comme un cheval cabré luit

Émile Ajar nous a-t-il dévoilé tous ses mystères
Son départ volontaire lui fut il vraiment salutaire
N’est-il plus qu’un vague nom dans les cieux
Plus que quelques pages jaunies sous mes yeux ?

Les aurores dans l’au delà sont elles plus claires
Le temps y est il moins long et moins chargé de mystères ?
La promesse de l’aube l’avons nous bien mérité ?
J’interroge le ciel pour y trouver R. Kacew et Sa vérité :

NB:
J’ai songé
- au temps de SAINT AUGUSTIN pour trouver le TEMPO !
- à ROMAIN GARY (çà vous l'auriez deviné!) pour inspirer ma modeste pensée
Ci-joint les dernières lignes de Sa « promesse de l‘aube » écrites il y a plus de 50 ans:
« Voilà .
Il va falloir quitter le rivage où je suis couché depuis si longtemps, en écoutant la mer……………
il va faire frais et je n’ai jamais appris à allumer le feu et à me chauffer moi-même;
Je vais essayer de demeurer là encore un moment, à écouter, parce que j’ai toujours l’impression que je suis sur le point de comprendre ce que l’océan me dit.
Je ferme les yeux ,je souris et j’écoute ……………..il me reste encore de ces curiosités.
Plus le rivage est désert et plus il me paraît toujours peuplé
…………..J’ai vécu »

MALDOROR

Messages : 467

Revenir en haut Aller en bas

Re: MOTS ET SILENCES

Message  MALDOROR le Dim 3 Mar - 10:19

Le poète, être d’une très simple complexité
Fait tinter la cloche de la liberté
En cheminant sans repos ni trêve
aux confins du réel et du rêve
à la cherche des leviers de la force de connivence
Entre jour et nuit, entre absence et présence

Ô langue magique des fées et des sorcières
prête tes mots aux poètes de la terre
Donne leur la foi du charbonnier
La force sauvage de ne jamais nier
Ni la puissance infinie de la pensée
Ni la douleur des traîtres coups d’épée

MALDOROR

Messages : 467

Revenir en haut Aller en bas

Re: MOTS ET SILENCES

Message  MALDOROR le Lun 4 Mar - 10:13

L'écriture, est un joli paradigme des artrefacts humains
elle est le vecteur de la pensée au bout de la main
Le langage véhicule le verbe les vers et les pieds
conduit la pensée avant de la coucher sur le papier

Les flots et les torrents de mots
inondent nos vies et nos cerveaux
les submergent ,les laissent circonspects
quand les muses alors prennent le relais

Sous les auspices de Thalie
voici qu’on joue la comédie
et puis vient la vraie tragédie
avec Melpomène son égérie

La subtile et fine Polymnie
à la rhétorique nous convie
mais c’est Calliope ,souveraine élégie
qui nous donne les clés de l'éloquente poésie

Ô cheval blanc né d'une gorgone dévoyée
emporte nous sur tes ailes déployées
du bout de la plume, la langue délicate
danse et chante un éternel magnificat !

MALDOROR

Messages : 467

Revenir en haut Aller en bas

Re: MOTS ET SILENCES

Message  MALDOROR le Mar 5 Mar - 8:39

Les mots que le vent parsème
au gré de quelque modeste poème
Les mots interminables du silence
du taiseux mystérieux qui médite et pense

Les mots qu’on aime et qui consolent
et soudain dans le lointain s’envolent
les mots qui délicatement pansent
les douleurs et les peurs de l’enfance

Les mots virevoltants et tourbillonnants
cachés derrière la conscience ou le paravent
les mots ancrés au fond de la mémoire
qu’un jour on couche timidement sur son grimoire

Les mots qui font réfléchir , penser
chercher, sourire, pleurer, rêver
les mots qui crient et supplient
dénoncent les outrages des furies

Les mots chuchotés par les anges
si étranges qu’ils nous dérangent
les mots déclarés par tel ou tel
qu’on voudrait à jamais immortels

Les mots qui lancent des flammes
en traversant nos cœurs et nos âmes
le MAL d’aurore et le MAL des mots
portant nos maux sur les fonds baptismaux

Les mots sont comme les stases
de nos passions, de nos extases
de nos terreurs , de nos jouissances
Ô les mots, exhalaisons de nos sens !

MALDOROR

Messages : 467

Revenir en haut Aller en bas

SENS INTERDITS !

Message  MALDOROR le Mer 6 Mar - 8:54

À observer les spectres noirs
Qui hantent sa mémoire
À écouter les cassandre
Qui disent pis que pendre

à goûter aux paradis chimiques
qui réveillent les démons sarcastiques
à toucher aux icônes friponnes
qui consomment trop de pénicillium

à humer les vapeurs d’alcool
qui lui font perde la boussole
De sa vie et de ses sens
Elle brûle toute l’essence

Délaissant souvent son sixième sens :
La pensée vecteur vers la transcendance
Qui chante les transports du cerveau
Dont on ne démèlera jamais l’écheveau

Vue, ouïe, goût, toucher, odorat, pensée
l’humaine condition devient insensée
À trop emprunter les sens interdits de sa nature
Elle finit toujours par en payer la facture

MALDOROR

Messages : 467

Revenir en haut Aller en bas

Re: MOTS ET SILENCES

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 5 sur 14 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 9 ... 14  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum