Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Derniers sujets
» Défilé
Mar 7 Nov - 17:19 par Invité

» Les volets bleus
Ven 3 Nov - 12:41 par Invité

» Pour Sarah quand elle aura vingt ans
Mar 24 Oct - 21:44 par V.V.W

» Des images englouties
Lun 25 Sep - 9:08 par V.V.W

» Une histoire comptée
Lun 18 Sep - 18:34 par V.V.W

» Souvenir de voyage
Ven 8 Sep - 21:19 par V.V.W

» MENSONGE UNIVERSEL
Lun 4 Sep - 22:06 par Invité

» Le Pont des Soupirs
Sam 26 Aoû - 5:30 par Shovnigorath

» Un singulier bien-être
Sam 19 Aoû - 18:28 par V.V.W

Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
Connexion

Récupérer mon mot de passe


MOTS ET SILENCES

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Page 2 sur 14 Précédent  1, 2, 3 ... 8 ... 14  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

silence complice !

Message  MALDOROR le Mer 19 Sep - 9:48

Autour de la table de poker
parfois un bien étrange hamster
un poète philosophe vient parfois s’asseoir
dans l’heure où planent les ombres du soir

Alors des paroles me transpercent
me brûlent m’envahissent et me bouleversent
dans ces moment éphémères où se tissent
des liens si ténus faits de mots propices

Avec humour et rire il est alors question
des réflexions profondes de Platon
sur les rapports entre philosophie et poésie musicale
belle relation ambiguë d’ un couple aux dissensions radicales

Le philosophe raisonne
les rimes du poète résonnent
le philosophe démontre
le poète nous montre

Le philosophe chercherait la vérité et ses raisons
le poète nous vendrait de l’illusion
l’un viserait l’objectif en nous parlant d’abstractions
l’autre s’adresserait à notre sensualité et nos passions

Il serait bien vain de vouloir les opposer
j’incline en effet ,comme Heidegger, à penser
que « l’art est la mise en œuvre de la vérité
et le langage est la maison de l ‘être »

Tout reviendrait donc à cette profonde altérité
cette ambiguïté entre l’être pensant et la vérité
cela n’empêche pas le poète de penser philosophiquement
ni le philosophe d’écrire plus parfois poétiquement

Je ne voudrais pas me perdre en vaines conjectures
mais laissez moi vous dire avec mes mots
mes élans , mes pensées et mes maux
ma passion pour la poésie , la philosophie et l’écriture

MALDOROR

Messages : 467

Revenir en haut Aller en bas

L’homme de parole

Message  MALDOROR le Jeu 20 Sep - 20:37

L'être humain parle, nous parlons éveillés
nous parlons en rêve, nous parlons sans cesse
même quand nous ne proférons aucune parole
et que nous ne faisons qu'écouter ou lire

Constamment nous parlons, d'une manière ou d'une autre
nous parlons parce que parler nous est naturel
l'homme possède la parole par nature
à la différence de la plante et de la bête,
l’homme est le vivant capable de parole"

HEIDEGGER in 'Acheminement vers la parole '

Garder le silence nous déshumanise
dans une forme d’ascèse qui nous tétanise
le silence n’ est que la parole retenue
la vague submergeante du langage contenue

Obstacle contre les moulins à paroles
barrage contre les êtres trop prolixes
le silence est l’expression du phénix
le parfum de la fleur en sa corolle

MALDOROR

Messages : 467

Revenir en haut Aller en bas

Re: MOTS ET SILENCES

Message  MALDOROR le Ven 21 Sep - 14:59

Au début la parole est un acte sacré
c'est le fameux « verbe » par la genèse « con-sacré »
La fureur des paroles anéantit un jour
le silence primordial pour toujours

La parole élève l’homme au-dessus de l’animal
mais elle peut le rendre parfois bien plus infinitésimal
en ne disant rien, par une simple mimique
on peut créer une impression dynamique

Transmettre du sens en restant silencieux
est un objectif certes bien présomptueux
mais à force de parler ma voix s'est enrouée
à force d’écrire, mes mains se sont nouées

Alors je me suis arrêté, je me suis interrogé
à l’obligation de silence pas question de déroger
au début était le verbe , il s’est fait chair
In finé, le silence a retenti en haut de la chaire

MALDOROR

Messages : 467

Revenir en haut Aller en bas

Re: MOTS ET SILENCES

Message  MALDOROR le Lun 24 Sep - 10:37

« Sois sage, ô ma Douleur, et tiens-toi plus tranquille
………..une atmosphère obscure enveloppe la ville »
quand j’entends Baudelaire se recueillir d’une voix fluette
mes mots sont retenus derrière le barrage de ma luette

le silence est le langage de notre pensée
nos sentiments nos pulsions les plus insensées
nous avons besoin de nous taire
pour réfléchir , interpréter sans mots parasitaires

dans ce monde où les bavards sont légions
le silence devient un fait d’exception
nous naviguons sur des torrents de mots
qui grondent et tourbillonnent fortissimo

le silence est un dialogue intérieur
entretenu par l’âme avec elle-même
lorsque tant de mots créent une impression de vacuité
alors on cherche la plénitude du silence illimité

MALDOROR

Messages : 467

Revenir en haut Aller en bas

Re: MOTS ET SILENCES

Message  MALDOROR le Dim 30 Sep - 10:32

Un silence pesant comme une chape de plomb
Ou bien léger comme les ailes du papillon
Le mutisme est il une forme de régression ?
Tout est au fond question d’interprétation

A peine extrait de sa chrysalide
Papillon silence déploie ses ailes d'éphéméride
Se joue des niaiseries futiles proférées par les butors
Qu’importe ou est la raison où sont les torts ………….

« La philosophie se tait où la loi n’a pas le sens commun »
nivellement irrémédiable par la base
expression démocratique qui devient épistase
Ainsi va la vie, acceptons le silence qui nous tend la main !

MALDOROR

Messages : 467

Revenir en haut Aller en bas

à pas de velours

Message  CARAIBES le Sam 6 Oct - 9:56

Perché là haut sur sa gouttière
Il voit le ciel et la terre entière
De sa prunelle d’opale intrépide
En silence, il regarde dans le vide

Pour la poésie et la volupté
Il miaule encore parfois avec familiarité
Il goûte l’énigme et le mystère
Ce qui lui donne un air bien fier

Quand il se promène sur l’étançon ou le toit de la maison
Sa queue rejoint sa tête emplie de ses passions
Le fauve altier et mystérieux
Est certes d’un genre un peu curieux

Il avance léger , à pas de velours
Dans le silence devenu si lourd
Ses griffes jadis tant acérées
Le temps les a bien émoussées

Fatigué, désabusé il est devenu las
Des souris qui dansent et chantent à capella
On a beau lui lui ressasser « tu es _à part »
Des mots il n'en a cure , le petit chat « ZAPAR »

CARAIBES

Messages : 158

Revenir en haut Aller en bas

Silence je ne me retournerai plus à l'avenir...

Message  Cad. le Sam 13 Oct - 11:56



Hélàs des pamphlets, de tous les côtés.
N'a plus aucun reflet, j'ai marqué sonnée.
D'espérance suis née, ta porte fermée.
Je sonne... et je pars, adieu au chat zapar.

Je ne fais que passer ici,
Pour un seul mot, merci.
Mon mentor pour la poésie...
Qu'un jour tu m'offris.

Maintenant je connais
La philosophie du mot aimer.


Je tire ma révérence
Ma vie est faite d'espérance.
De beaucoup d'indulgence
Et de tolérance.


Cad.

Cad.
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: MOTS ET SILENCES

Message  MALDOROR le Dim 14 Oct - 10:39

Va, marche vers ton inexorable destin
Je connais les difficultés du chemin
Ne te retourne pas sur ton passé frondeur
Laisse les souvenirs dormir au fond de ton cœur

Je me suis engagé, comme c’est bizarre
Sur la voie du silence presque par hasard
J’en découvre un peu chaque jour les vertus
L’espérance ,la tolérance enfouie dans les mots tus

Il est long le chemin entre nous
Mais je le ferai au besoin à genoux
Enfant, le silence m’effrayait dans la nuit
Aujourd’hui je savoure la parole qui s’enfuit

J’écoute la poésie me prendre par la main
Elle me conduit sur mon chemin quotidien
Je traverser des pays extraordinaires
Nimbés d’ un silence débonnaire

MALDOROR

Messages : 467

Revenir en haut Aller en bas

Ton silence je l'entends, ai-je tord?

Message  Cad. le Dim 14 Oct - 13:50




Silence patrie
Ma quête finie
J'hurle mes vieux démons
Je vomis ces abscons
Pour que tu m'entendes
Je ne viens prétendre
A l'adret de ton coeur
J'ai perdu mon honneur
A mes pieds l'épée
Sanglante, mes respects
Me tends-tu la main ?
D'un hémistiche sain
Ouvres-tu la porte ?
Frénésie m'emporte
Que dois-je comprendre ?
Je viens entreprendre
Porte entrouverte ?
Passion découverte
L'imagination clé
Sans cadenas, rêvé...
Liberté d'expression
Attente réaction
Pourtant je partais
Sereine et sans dais
Un jour j'ai été reine
J'erre avec peine.

Dans cette immensité
Retrouve cécité
Alors que perdu voix
Avant donnes ton choix

Etrange silence
Ici point de gaieté
Vide asile en effet
Où serait ma stance?



Cad

Cad.
Invité


Revenir en haut Aller en bas

souviens t'en !

Message  MALDOROR le Dim 14 Oct - 14:07

Un jour je m’en souviens parfaitement
C’était sur une table de poker exactement
Un certain CadF.. empourpré de rage
M’insulta copieusement contre tout usage

Je n’avais rien fait d’autre il me semble
Que d’être là pour jouer et poétiser ensemble
Par un lourd silence je rétorquai alors
Ne comprenant pas quels étaient mes torts

Je me souviens bien de celui ,qui un jour me prit
Pour je ne sais quel renégat ,quel malappris
Celui là même qui m ‘avait le premier informé d'une certaine philosophie
prônée dans un forum ayant l’apanage de la folie

Je n’ai jamais franchi le seuil de cette maison
Sans doute me reprochait on mon manque de déraison
Le sens du pardon c'est aussi de pouvoir garder en secret ses raisons
Voilà pourquoi, parfois, dans le silence nous nous complaisons!

MALDOROR

Messages : 467

Revenir en haut Aller en bas

J'étais là mais je ne suis pas celui-là.

Message  Cad. le Dim 14 Oct - 14:38



Je suis celle qui t'a toujours défendu
Je suis celle qui n'a jamais compris
De quelle engeance ? j'étais là, pendue
Tu ne sais qui je suis pourtant tu m'as choisie

A tes côtés, je t'ai souvent adulé
J'ai été une aimée, ensuite une miraculée
Un slave m'a aidée à me reconstruire
Après que la foule n'est faite que me nuire

Il ne connait pas mon histoire
Il a vu mon désespoir
Peu m'importe le reste
J'étais en pleine détresse

Je t'offe ma plume sans animosité
Refuses tu de te souvenir pour ta santé ?
Combien nous étions amis et proches
Je n'y étais pour rien et j'ai payé avec reproches.


Pardonnez n'est pas dans mes habitudes
Je suis trop entière mais j'ai une certitude
De toi à moi c'est la poésie qui nous domine
De toi à moi c'est l'amour de la poésie qui me domine.

Je sais que tu sais qui je suis
Ne t'inquiète pas à personne je ne nuis.

cad.

Cad.
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Silence, je me détourne.

Message  Cad. le Dim 14 Oct - 17:42


?????

Une minute de silence, un oui ou non m'aurait suffit, invitée, je le fus par tes soins
Je ne m'attendai point à cette réception, alors de votre auguste pouvoir, pas de tatouin
Effacez moi mes vers s'il vous plait, et de ce pas je m'enfuis ailleurs pour faire don de mon labeur
Merci de votre diligence à fermer mes essais, pourtant j'avais vu de la lumière, quel erreur.

Bonne continuation à vous dans votre forum ou blog je ne sais pas, que du bonheur cette poésie, que du bonheur et je vous le souhaite de la partager, comme j'ai pu le faire dans
un forum digne de ce nom, qui m'a enfin apportée la joie d'écrire, et ma plume s'est métamorphosée.

Cad.

Cad.
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Reconnaissance et admiration

Message  Artémis le Dim 14 Oct - 21:34

Qu'il y ait silence ou qu'il y ait mot
Nous n'empêcherons jamais les sots
De venir cracher leur venin avec culot
Mais ils ne resteront que des nigauds

Que Maldoror fasse silence ou non
N'empêchera jamais mon admiration
Pour ses mots merveilleusement bons
Qui font monter mes sens en ébullition

La qualité de sa plume étant telle
Que même au près des plus grands elle martèle
Laissons les mauvaises langues s’exprimer
Ce que nous pourrons dire ne pourra rien changer

Je suis une de vos plus grande fan
Et de vos écrits je suis monomane
Vous savez dompter chaque mots
Pour qu'ils deviennent des lingots

Que vous ne retrouviez jamais la parole
Sur ces tables remplies de guignols
Ne m'empêchera jamais pour autant
De toujours vous saluer dignement

Artémis
Invité


Revenir en haut Aller en bas

????

Message  Cad. le Dim 14 Oct - 22:35



Quel venin, quel culot ? vous devriez aller consulter
Vous vous fourvoyer sur mes intentions jamais
Non jamais je n'ai touché à sa plume ?
Alors pourquoi cette haine, on dirait une enclume.
Chaque mot est de la poésie plus ou moins inventée
Comment faire la part des choses seriez vous la clé ?
De la porte de ses lieux pour affirmer telle chose
Allez je vais rejoindre morphée, lui au moins il dose.
Je ne suis pas sur table, ce monde n'est pas le mien
La prose et la poésie beau langage qui s'y tient.

Cad.





Cad.
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: MOTS ET SILENCES

Message  Artémis le Dim 14 Oct - 23:45

Je ne vous ai jugé à aucun moment
J'apporte dans mes mots mon respect simplement
A une personne que j'apprécie particuliérement
Ne prenez pas ceux ci pour argent comptant
Il est inutile dans votre réponse d'être arrogant

S vous n'êtes pas visé dans les personnes citées
Alors pourquoi venir ici nous le rappeller ?
Maldoror est une personne que j'apprécie
Il est inutile que vous en preniez partie
Ce que j'ai dit ne s'adressait qu'à lui

Lorsque je m'adresse à une personne
Il est inutile que les cris de l'âne résonnent
Je me moque de vos montées de testotérone
Alors gardez pour vous vos commentaires
Qui sont provocateurs et de loins très arbitraires

Et puisque de poésie dans vos propos vous parlez,
Nous nous doutons bien que la poésie est inventée
Sinon ça s'appelle du plaggia, petit ecervelé
Mais faire rimer plume avec enclume pour frimer
Me fait plutôt sourire et limite me moquer

Je n'ai jamais vu une enclume avoir de la haine Smile

Artémis
Invité


Revenir en haut Aller en bas

lol

Message  Cad. le Lun 15 Oct - 9:09



Voilà voilà , bien le sujet la poésie
Désolée je n'ai pas le temps ici
Je reviendrai si vous permettez
Un embroglio il y a et j'aimerai
Clarifier les choses plus tard mon ainé.


Maya l'abeille

Pardon je n'ai pas le temps d'en débattre (les ânes ça me connait) lol ^^^pardon pour cette pointe d'humour...

Cad.
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: MOTS ET SILENCES

Message  MALDOROR le Lun 15 Oct - 10:54

Oui j’ai reçu ce don de la nature
De reconnaître le style et la tessiture
D’une voix ou d’un texte bien écrit
Éxprimé comme un murmure ou comme un cri

Alors évidemment j’identifie les impétrants
Qui viennent ici écrire de temps en temps
L’ enclume n’a certes point de raisonnement
Mais quand on lui tape sur la tête impunément
Elle résonne sûrement et très clairement

Amis ,oubliez SVP rancoeurs et forbans
Je souhaiterais tant que se ferme le ban
Des aigres doux philippiques et pamphlets
Je préfère de loin les savoureux sonnets

MALDOROR

Messages : 467

Revenir en haut Aller en bas

Je fais motus.

Message  Cad. le Lun 15 Oct - 13:05

Régis,

Voilà des paroles sages, ami cela faisait longtemps
Pas d'inquiètudes je pars, mais avant une petite note
Cad a été une inspiration absolument pas calculée une faute
Je ne suis pas la bienvenue aucune importance vraiment

Je suis venue et je n'ai vu personne, d'où mon désarrois
J'ai l'habitude de cotoyer des poétes riches en bon alois
J'avais juste l'envie de faire profiter de mes écrits
Celui qui m'a donnée l'envie de la poésie un merci

Voilà des paroles sages, un concours de circonstance
Des raisonnements hâtifs et rien de plus sans concordance.



C'était la première fois que je vous lisais, et mon premier week end de libre pour feuilleter vos pages.
Artémis, plume et enclume est un oxymore, j'avais envie de vous offrir mes 40 sonnets, ma poésie. 99 variantes à la façon de raymond queneau,
le titre étant le poéte et sa porte. Mais voilà, voilà, l'heure du silence arrive, vous êtes en avance pour le 15 ème printemps des poétes, la voix du poéme en
est le théme, vous n'entendrez plus la voix de mes poémes, je vous dis Mes Adieux.
Bonne route à vous tous.


Maya.

Cad.
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: MOTS ET SILENCES

Message  MALDOROR le Lun 29 Oct - 13:32

Certes une histoire à l’instar de celle de R.Queneau
Peut être écrite selon de multiples styles, avec les mêmes mots
Aux exercices de style surréalistes ,voire parfois apocryphes
Je préfère de loin ceux ayant du fond et une authentique griffe

Mais après tout, le plaisir n’a pas de posture
Tous les goûts sont dans la nature
Ne nous perdons pas en vaines conjectures
Dans les exégèses de la littérature

Délectons nous de silence jusqu’à la démesure
Goûtons toutes les belles fioritures
Lisons toutes les formes d'écriture
Quelles qu’en soient l’origine et la signature

MALDOROR

Messages : 467

Revenir en haut Aller en bas

Re: MOTS ET SILENCES

Message  MALDOROR le Mar 30 Oct - 17:52

Merci Artémis pour ce brillant panégyrique
Voilà un tableau un peu …dithyrambique
Je savais que notre Diane céleste
Avait parfois le verbe un peu leste

Mais j’ignorais que sa brillante plume d’écrivaine
viendrait si délicatement en soutien de ma déveine
Merci Artémis de décocher avec brio vos flèches
Contre ceux qui voudraient me mettre dans la dèche

Je vous imagine bien « bandant » votre arc d’or
Dès qu’avec un impétrant vous êtes en désaccord
Mais je suppose que votre mythologique virginité
N’a qu’un lointain « rapport » avec votre humaine réalité

MALDOROR

Messages : 467

Revenir en haut Aller en bas

Re: MOTS ET SILENCES

Message  MALDOROR le Jeu 1 Nov - 22:23

Une plume de passage par hasard
vient exprimer des sensations avec art
osant ici commettre quelques vers
tantôt de miel, tantôt de fiel amer

Sortis au bout de doigts hésitants
aussitôt qu’ils apparaissent à l’écran
les mots profonds, bien souvent
sont emportés dans l’ombre du vent

Les mots, jadis ailes de l'espoir
se perdent en poussières illusoires
le silence se fait alors le porte parole
du glas d’un verbe perdant son auréole

Poète, ton regard vers les nuages déchirés
te libère enfin d’un langage trop élaboré
ta pensée statufiée en véritable énigme
s’érige en silence tel un paradigme

MALDOROR

Messages : 467

Revenir en haut Aller en bas

Re: MOTS ET SILENCES

Message  Artémis le Ven 2 Nov - 1:05

Un silence opportun dans un monde malsain
N'est que le reflet de ce qui me paraît sain
La poésie emblême de certaines parodies
Nait au plus profond de soi, de ses envies

Poètes qui dans l'ombre fleurissent calmement
Apportant leurs lots de magie et d'ensorcelement
Dirigent nos rêves vers ce qu'il y a de plus beau
En sachant tirer profits de de certains maux

Ecriture rêvassante ou dure réalité
Mais qu'importe puisque tout est lié
La poésie d'amateur ou de fervants adeptes
Mais suivant le chemin des humbles poètes

Faire ressortir se qui se cache en soi
Dans l'eternel et respectueux anonymat
Sans chercher à être les meileurs
Puisque tout sort de notre coeur

Poésie naissante de certains événements
Ou juste le besoin de s'éxprimer dans des chants
Qu'importe, puisque c'est la liberté d'expression
Que nous faisons jaillir au travers de nos sons

Artémis
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: MOTS ET SILENCES

Message  MALDOROR le Ven 2 Nov - 8:28

Ces mots justes et prestes
Descendus de la voûte céleste
Me touchent profondément
car ils viennent opportunément

Ils sont , sans aucun doute
Le fruit de l’esprit d’une filoute
J’ai reconnu la patte artémisienne
Cachée derrière cette fort jolie antienne

MALDOROR

Messages : 467

Revenir en haut Aller en bas

***Silence***

Message  Lunielle le Ven 2 Nov - 12:18

La perle d'eau de ton sourire,
Le reflet de tes souvenirs,
La curiosité d'un printemps,
Le mal-être des survivants;

Le doux-amer de tes poèmes,
Les non-dits et les anathèmes,
L'espoir qui allume un soleil,
La nuit qui couve l'étincelle;

Manteau aux dix mille couleurs,
Chuchotis doux et vaines pleurs,
Soupir ténu qui sonne l'heure,
Vide absolu en ta demeure;

Silence pour tous les cris de haine,
Silence des parias du système,
Silence aux portes des cachots,
Silence enfin, jusqu'au tombeau.

****Silence***
avatar
Lunielle

Messages : 17

Revenir en haut Aller en bas

Re: MOTS ET SILENCES

Message  MALDOROR le Ven 2 Nov - 17:37

On bavarde, on dit des mots, c’est l’usage
ainsi nous l’ont appris les vieux sages
on rit, on poétise, on jure, on s’agite
puis on détourne son regard bien vite

Que de bruits de conversations
dans la nuit de l’incompréhension
le propre de l’homme de paroles
c’est dire le rêve et la réalité en paraboles

« Le doux-amer de tes poèmes,
Les non-dits et les anathèmes »

dans l'ombre un flambeau parfois s’allume
comme un rêve qui émerge de la brume

« Silence aux portes des cachots,
Silence enfin, jusqu'au tombeau »

une vie de paroles pour conjurer le mauvais sort
en attendant que vienne le long silence de la mort !

MALDOROR

Messages : 467

Revenir en haut Aller en bas

Re: MOTS ET SILENCES

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 14 Précédent  1, 2, 3 ... 8 ... 14  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum