Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Derniers sujets
» Défilé
Mar 7 Nov - 17:19 par Invité

» Les volets bleus
Ven 3 Nov - 12:41 par Invité

» Pour Sarah quand elle aura vingt ans
Mar 24 Oct - 21:44 par V.V.W

» Des images englouties
Lun 25 Sep - 9:08 par V.V.W

» Une histoire comptée
Lun 18 Sep - 18:34 par V.V.W

» Souvenir de voyage
Ven 8 Sep - 21:19 par V.V.W

» MENSONGE UNIVERSEL
Lun 4 Sep - 22:06 par Invité

» Le Pont des Soupirs
Sam 26 Aoû - 5:30 par Shovnigorath

» Un singulier bien-être
Sam 19 Aoû - 18:28 par V.V.W

Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
Connexion

Récupérer mon mot de passe


MOTS ET SILENCES

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Page 12 sur 14 Précédent  1 ... 7 ... 11, 12, 13, 14  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: MOTS ET SILENCES

Message  humain le Ven 15 Nov - 21:49

La beauté de la nature recèle tant de mystères
Que comprendrons nous de ses messages
Que retiendrons-nous de cet éphémère
De notre passage, de l'initiatique voyage
La nature resplendissante m'est si familière
Plus je l'observe, plus je vois la perfection
La nature humaine m'est si étrangère
Plus je la côtoie, plus je me pose de questions
Qui sont les Hommes et quel est leur monde
Celui qu'ils se sont inventé, qu'ils ont créé
Un monde de souffrance et de domination
Où l'homme assassine la nature féconde
Cet animal prédateur qui oublie l'essentiel
Qui s'approprie tout endroit sur cette terre
Pour y répandre l'horreur, la haine et le fiel
Et du jardin d’Éden faire advenir l'enfer
Fatigué de cette humanité à la dérive
Épuisé, je ne veux d'avantage la suivre
Je pose ici mon bagage, je m’arrête, las
Je ne veux plus faire partie de ceux-là

humain
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: MOTS ET SILENCES

Message  MALDOROR le Dim 17 Nov - 11:30

Sous les étoiles notre destin s’écrit
La douleur  fait entendre ses cris
la barbarie et la bête immonde
rodent hélas toujours en ce bas monde

L’immensité réfute  tout argument Ad hominem
Méditer sur  l’au delà est une victoire sur soi même
le détachement, l’étonnement  exercent une force suprême
Faisons  aveu d’humilité dans nos sibyllins poèmes

MALDOROR

Messages : 467

Revenir en haut Aller en bas

Re: MOTS ET SILENCES

Message  MALDOROR le Lun 18 Nov - 14:07

Parmi les spectres nocturnes  qui sommeillent
Chaque soir le joueur de flûte  attise et rallume
le  feu divin des étoiles qui se consument
Sous le firmament un  poète s’émerveille

L’ esprit souffle sur les foyers transcendants
Avant qu’ils  ne rendent  un dernier soupir
Dans  l’aube claire qui   fait mourir
Les  lueurs de leurs  buissons ardents  

Dans l'ombre, le nain-poète ouvre ses prunelles
Perdu dans la contemplation de  l’infini céleste
Il pose sa plume et esquisse  un  dernier geste
Pour saisir  les derniers rayons d’or et d’étincelles

MALDOROR

Messages : 467

Revenir en haut Aller en bas

Re: MOTS ET SILENCES

Message  MALDOROR le Dim 24 Nov - 10:28

Ô sublime mélodie de mes astres chéris
que je restitue en si piètres poétiques débris
les étoiles froufroutent  dans ma cervelle
elles y versent  leurs doux  chants éternels

Leurs longs rayons  d’or et d’azur
illuminent mon âme comme une onde pure
les étoiles  décorent le toit du  monde
À ma prière la plus folle, elles répondent

Atteindrai-je un jour le rivage
de cet infini  aux sublimes images?
le ciel est-il  le plus sûr asile
pour abriter  mes rêves fragiles ?

Les astres poursuivent leur course fugitive
sur la voûte des cieux, mes yeux se rivent
parmi  les étoiles je laisse mon âme dériver
de grâce, frères humains, laissez moi rêver !

MALDOROR

Messages : 467

Revenir en haut Aller en bas

Re: MOTS ET SILENCES

Message  MALDOROR le Mer 27 Nov - 11:17

Les flambeaux de la  nuit traversent les cieux  
ils inondent  le monde de mille  rayons mystérieux
leurs  brillants éclats réchauffent les douleurs
et sèchent les yeux noyés de pleurs

Je les aperçois dès que le jour s’achève
alors, doucement en moi s’éveille le rêve
une étoile, guide mes pas vers l’éternité
elle me montre l’harmonieuse unité

Astres et hommes sont  nés du même univers
entre eux,  il n’existe  aucune barrière
regards et  rayons d’or, se croisent ,s'envolent
et  tissent  des liens plus puissants que la parole

Astres,  je vous ai contés et chanté
je louerai toujours vos douces clartés
qui transpercent la profonde obscurité
et nous montrent le chemin de la vérité

Le voile du ciel  forme un  écrin bleuté
où scintillent vos limpides  feux argentés
quelque part se cache un orfèvre titanesque
qui a taillé ces diamants dantesques …

MALDOROR

Messages : 467

Revenir en haut Aller en bas

Re: MOTS ET SILENCES

Message  MALDOROR le Jeu 28 Nov - 8:55

Vienne le silence, viennent l’ombre et la nuit
à l’horizon la terre se drape dans la brume
l’océan berce ses dernières lambeaux d’écume
Là-haut mon étoile magique scintille et luit

Je plonge vers l’espace infini
attiré par ces mondes  lointains
au delà des limites de l’univers distinct
là où tout recommence, où rien jamais ne finit

Je reste pensif , sans voix et sans ouïe
Ô que la nuit est belle ,que le jour est triste
sous la voûte céleste aux reflets d’améthyste
je me perds dans cette immensité épanouie

MALDOROR

Messages : 467

Revenir en haut Aller en bas

Re: MOTS ET SILENCES

Message  MALDOROR le Sam 30 Nov - 10:23

Penché  sur le bord  de l’infini
je sonde  l'espace du  mystère  
à la vitesse des photons de lumière
je vole tel l’oisillon échappé  du nid

Lentement naissent les étoiles unes à unes
Ô langoureux vertige d’une course sans fin
Ô valse mélancolique qui dure jusqu’au  matin
sous le regard blafard de la lune

Le thé fume et le pain  grille
la nuit s’enfuit emportant ses merveilles
sur le plancher des vaches , je m’éveille
la radio chantonne et nasille

MALDOROR

Messages : 467

Revenir en haut Aller en bas

Re: MOTS ET SILENCES

Message  MALDOROR le Mer 4 Déc - 20:01

Regardez passer ces comètes éphémères
aux longues chevelures de feu et de glace
qui  viennent répandre leurs poussières
dans notre galaxie où s’imprime leur trace

Elles vivent et nous font des promesses
avec leur élan d'espérance écrit dans le ciel
elles nous emportent jusqu’a l’ivresse
dans des rêves de bonheur au goût de miel

Puis elles s‘en vont, inflexibles
laissant ici bas étonnés et pantois
de leur départ  dans le ciel insensible
les petits  hommes réfugiés sous leur toit

Tout n'a pas été dit, sur la beauté fragile
sur le  charme invincible
de la fuite de ces flèches  agiles
aux origines inconnues  et aux improbables cibles

Embrasées jusqu’à leur cœur sous étreinte
elles  se laissent  entraîner là où le regard se perd
sans  s'arrêter  pour jeter avec crainte
un regard  aux habitants de la terre

Elle nous suggèrent  ce mot qui fait envie
qui fait pâlir au firmament les astres radieux
ce mot qui naît dès qu’apparaît la vie
ce mot « éternité » caché dans les cieux

Pourquoi ces éclairs foudroyants  à la beauté mortelle
Pourquoi ces longues traînées de feu dans leur entrailles
Pourquoi ces lumières  qu‘on voudrait éternelles
Pourquoi les adieux, pourquoi les funérailles?

Pourquoi ces questions et  ces pensées
soulevées  par des objets célestes
que nous inspire , cette ardeur insensée
qui  nous semble ici bas comme un geste

est-ce un geste divin qui permet qu'on espère
ce qui  apparaît,  fût-ce une seconde, sur la terre
n’est certes pas un fantôme éphémère
car rien n’est illusion  ,rien n’est mystère

ces  éclairs de vie , ces gerbes d’ étincelles
se reflètent  un instant dans  nos yeux  étonnés
nous sommes renvoyés à  la douceur du sein maternel
quand  tout l’ univers est là, présent sous notre nez

Interrogez les comètes  qui passent entre les étoiles
pourquoi  laissent elles  expirer leurs flambeaux  
elles ne répondent pas, mais un jour comme un voile
elles viendront à nouveau éclairer nos tombeaux.


À l’instar des comètes qui naissent pour mourir
Tout  est hélas  éphémère  ici bas
Nous devons vivre et nous résoudre à souffrir
Qu’importe ,  l'infini nous tend ses  bras !

MALDOROR

Messages : 467

Revenir en haut Aller en bas

Re: MOTS ET SILENCES

Message  MALDOROR le Lun 9 Déc - 11:23

L’averse a lavé les chagrins du  ciel entre les astres épars
Çà et là flottent encore quelques lambeaux de brouillard
La nuit  tombe,  c'est l'heure des  miracles
Aux yeux étonnés , le firmament offre son spectacle  

Par dessus les champs aux odeurs de terre humide
Les étoiles  se lèvent vers  l'horizon limpide
Elles  scintillent et révèlent leurs mille trésors
Chaque lumière luit comme un éclat d’or  

Les constellations sont toutes bien éveillées
Une moitié de l’humanité rêve, émerveillée
À l’écoute du joueur de flûte solitaire
Qui joue à la toupie avec notre petite terre

MALDOROR

Messages : 467

Revenir en haut Aller en bas

Re: MOTS ET SILENCES

Message  MALDOROR le Ven 13 Déc - 14:36

Jaillissez , fuyez éblouissantes comètes
accélérez, foncez , allez de l’avant
flèches lumineuses entre les planètes
flottez dans l’espace et dans le vent

Le  jour se meurt, la lumière  baisse
vos feux crépitent parmi les étoiles
au ciel vous faites une brûlante caresse
inspirant mes quelques mots écrit sur la toile

Sous les regards curieux
s’agitent les spectres et les ombres
la nuit   brille  de mille feux
allumés parmi les masses sombres

Ô scènes éblouissantes, nuits enchanteresses
cieux incendiés, imprégnés de mystères
comètes,  emportez moi loin de ma détresse
loin au delà de notre minuscule planète terre

Tourbillons entraînants, immenses météores
propulsés par des forces macroscopiques
du crépuscule jusqu’à l’aurore
je savoure vos délices astronomiques

Je danse en mesure avec votre éclatante fanfare
vous êtes mon  rêve et ma richesse
dans vos courses folles , je  m’égare
j’ oublie ma petitesse et ma faiblesse  

Je glisse  sur vos  rayons d' étoiles
je vole  avec  les secrets de mon coeur
je  joue dans les plis de vos voiles
au ciel vous êtes mes bouquets de fleurs

Un jour parmi vous mon pouls palpitera
un jour je caresserai votre visage
un jour mon âme avec vous volera
un jour parmi vos rangs je deviendrai sage

Dans la profonde  nuit de l’univers
je rejoindrai  mon  tranquille  tombeau
indifférent aux automnes et aux  hivers
sous les  immortelles lumières de vos flambeaux

MALDOROR

Messages : 467

Revenir en haut Aller en bas

Re: MOTS ET SILENCES

Message  MALDOROR le Sam 14 Déc - 10:28

Les comètes   dans leur éternelle course
croisent indifférentes, la petite et la grande Ourse
elles toisent du haut des cieux
le poète qui les poursuit des yeux

L’homme a inventé le sextant et le compas
pour naviguer et visiter tous les climats
il a tracé des fuseaux et des parallèles
pour découper sa planète en rondelles

Il a  nommé les objets célestes
qui dès le premier rayon du matin à l’est
s’effacent  un moment de sa vie
n’y laissant que de poétiques rêveries

Et puis au crépuscule plein d’éclats vermeils
quand à nouveau l’âme se réveille
les voici de retour ces étranges voyageurs
qui viennent agiter ses angoisses et nos peurs

Infatigables ,ils poursuivent leur  chemin
nous laissant seuls face à notre destin
le poète les compte dans l’infinie étendue
au travers du prisme de sa longue vue

MALDOROR

Messages : 467

Revenir en haut Aller en bas

Re: MOTS ET SILENCES

Message  MALDOROR le Lun 16 Déc - 13:32

à mes pieds c'est la nuit, le silence sombre
la terre  entière s'enveloppe dans l'ombre
au loin le firmament  déploie son éventail
à l’infini il l’étend tel un immense vitrail

Dôme étincelant d'azur, d'or et d’améthyste
cette immense verrière enferme  mon âme triste
le voile céleste jusqu’à l'horizon descend
l’infini engloutit  ses joyaux incandescents

Je rêve à la folie sous la voûte fleurie
constellée de  précieuses pierreries
qui pleuvent dans l’azur si beau
un jour mon âme volera là haut !

MALDOROR

Messages : 467

Revenir en haut Aller en bas

Re: MOTS ET SILENCES

Message  MALDOROR le Mer 18 Déc - 8:55

La nuit allume ses flambeaux tremblants
la lune se drape d’ans son voile blanc
le ciel est clair, l’étoile sans nuage
dans le vide la comète se faufile et nage

Son torrent de feu redoublant de vigueur
m’arrache à ma mélancolique langueur
où va cette  flèche à la  longue chevelure
à travers les cieux , elle vole vers l'aventure

J'entends l’écho lointain de l’univers
dans la profondeur  de l’espace infini , je me perds
ici bas tout est serein et silencieux
comme pour mieux écouter la parole des cieux

Voici le retour du jour et de l’ ennui
tout s'efface, c’est déjà la fin  de la nuit
l’aurore jette son regard clair sur la terre
où l’humanité  prie pour conjurer la misère

MALDOROR

Messages : 467

Revenir en haut Aller en bas

Re: MOTS ET SILENCES

Message  MALDOROR le Sam 21 Déc - 17:13

Le  jour gris lentement à la nuit  cède la place
les étoiles innombrables  envahissent l'espace
dans  la blancheur  diaphane du  clair de lune opalin
les yeux des anges  du ciel  s’allument un à un

Pour rejoindre au ciel, la cohorte des anges
je gravis les marches  d’une échelle étrange
aux  nues lentement  je monte à travers  le ciel bleu
en faisant à la terre de longs baisers d’adieu

Les yeux de la nuit prennent la  pose
et  se nimbent d’or et de rose
en me tendant amoureusement  les bras
ils m’accueillent parmi eux dans l’au delà

MALDOROR

Messages : 467

Revenir en haut Aller en bas

Re: MOTS ET SILENCES

Message  MALDOROR le Dim 22 Déc - 12:02

Dans la profondeur de la  nuit
c'est  l'infini qui luit
tous ces petits pointslumineux
sont autant de signes de vies dans les cieux

Dans une paix infinie
l’univers nous réconcilie
tout est y calme, clarté
parsemé d’éclats dorés

Dans cet immense bas-relief audacieux
se baignent les  yeux envieux
d’un monde qui tourne en rond
sur la terre fragile comme une bulle de savon

MALDOROR

Messages : 467

Revenir en haut Aller en bas

Re: MOTS ET SILENCES

Message  MALDOROR le Mar 24 Déc - 11:03

Ô Nuit, fille et mère du jour
aux étoiles tu offres le séjour
sous ton aile large et profonde
s’abritent  les misères du monde

Je garde au fond de moi comme en un puits
ce spectacle offert à mes yeux éblouis
ce  reflet phosphorescent de tes aurores boréales
cette  torche d’ors embrasés sous la voûte du ciel zénithal

L'infini tout entier transparaît sous tes voiles
parsemés de myriades innombrables d’étoiles
dans ton  colossal silence, elles se balancent
comme tout me semble inaccessible et immense

Mes yeux cherchent et  scrutent là-haut
à la recherche du fameux berceau
où fut  conçu le calme et la beauté de la nuit
dans un torrent de feux et de bruit

Sur le monde drapé dans l’ombre
comme une nef qui sombre
Ô nuit, épands ta lumière et scintille
du jour tu restes la mère et la fille

MALDOROR

Messages : 467

Revenir en haut Aller en bas

Re: MOTS ET SILENCES

Message  MALDOROR le Jeu 26 Déc - 10:33

Le soir, l'espace, les secrets des étoiles  
les merveilles que la nuit cache sous ses voiles
le regard se tend pour percer le mystère
qui plane là haut depuis des millénaires

Éternellement  brûlent les flambeaux clairs
par dessus l’horizon , bien au delà de la terre
admirer, goûter, sentir, entendre et voir
rêver en soulevant un pan de la robe du soir

Dans l’univers profond se trouve la vérité
c’est la candeur infinie du ciel en  sa nudité
là haut les astres voyagent jusqu’à l‘aurore
dans le grand paradis les anges chantent encore

MALDOROR

Messages : 467

Revenir en haut Aller en bas

Re: MOTS ET SILENCES

Message  MALDOROR le Ven 27 Déc - 8:34

Dans le voile sombre du ciel vierge
chaque soir mon étoile émerge
je m’attendris sur son berceau
loin de la fatuité et des rires sots

Dans la  beauté claire de son décor immense
mon âme résonne de l’écho du profond silence
je refais sans cesse le chemin de ma vie passée
marche après marche,  pensée après  pensée

Lentement je tourne les pages
de mon  premier livre d’images
odeurs du temps et des instants aimés
livre tant relu et jamais refermé

Dans l’oeil de l’étoile là haut qui luit
mon passé flotte sur la houle de la nuit
au petit matin ,épuisé par ma course vagabonde
je m'éveille, assis au bord du vaste monde

MALDOROR

Messages : 467

Revenir en haut Aller en bas

Re: MOTS ET SILENCES

Message  MALDOROR le Dim 29 Déc - 11:58

La lumière du ciel est un don du destin
c’est l’universelle comète messagère
qui crée dans l’heure passagère
le rêve éclairé de nos desseins

L’espace infini sème ses gerbes d’or
le ciel forme un superbe écrin
pour les rayons issus du cristal divin
lancés du crépuscule vers l’ aurore

Comme pour un cœur humain insondable
empli de secrets et de mémoire
les photons sont le sang de l’histoire
d'un univers porteur d’espoir ineffable

MALDOROR

Messages : 467

Revenir en haut Aller en bas

Re: MOTS ET SILENCES

Message  MALDOROR le Mer 8 Jan - 8:53

Dans la  nuit , tout se tait, tout sommeille
on n'entend que la voix de la pensée qui s'éveille
qu'il est grand, le tableau de ce monde étoilé
qu'il est beau le spectacle du ciel dévoilé !

Astres, soleils  comètes, vagabonds mystérieux
yeux de la nuit qui parsemez les cieux
comment voyez vous les créatures terrestres
parmi ce vaste et harmonieux orchestre ?

Ô suprêmes  visions immortelles
emportez moi la haut  sur vos ailes
chantez moi cette mélodie aux échos mélodieux
qui inonde et submerge les cieux

Vous qui savez les secrets de ma vie
qui connaissez le sort qui nous lie
entendez vous mes lyriques accents
comprenez  vous mes silences et mes chants ?

Soulagez, allégez la douleur
qui étreint et déchire mon coeur
ici bas , pour compagnon je n'ai que mon ombre
comprenez vous mes chagrins sans nombre

éloignez de ma bouche cette coupe trop amère
chargée du dégoût des choses de la terre
délivrez-moi du joug intolérable
tranchez le noeud de ce lien implacable

Ne retournez pas ce sablier funeste
qui compte le temps qui me reste
envolez moi dans un dernier sourire
vers cet horizon où les âmes respirent

Faites moi une place immortelle
dans votre immensité  si belle
parmi vous je serai un joyeux vagabond
dans un coin du ciel qui verse ses rayons

MALDOROR

Messages : 467

Revenir en haut Aller en bas

Re: MOTS ET SILENCES

Message  MALDOROR le Ven 10 Jan - 10:34

les étoiles nous observent, taciturnes
peu à peu s'élèvent les voix nocturnes
l'écho de la voûte céleste se répand
sur nos têtes en vague d'or et d'argent

la flamme blême de la lune qui luit
dirige l'orchestre des astres de la nuit
les musiciens du ciel d'étincelles et d'incendie
en sourdine jouent  leur  douce mélodie

elle nous murmure de bien belles choses
à travers les nuages de brume rose
les constellations interprètent leur symphonie
dans le jardin étoilé empli de douceur  infinie

MALDOROR

Messages : 467

Revenir en haut Aller en bas

Re: MOTS ET SILENCES

Message  modhugo le Jeu 16 Jan - 15:56

Car le mot, qu'on le sache, est un être vivant.
La main du songeur vibre et tremble en l'écrivant;
La plume, qui d'une aile allongeait l'envergure,
Frémit sur le papier quand sort cette figure,
Le mot, le terme, type on ne sait d'où venu,
Face de l'invisible, aspect de l'inconnu;
Créé, par qui? forgé, par qui? jailli de l'ombre;
Montant et descendant dans notre tête
sombre, Trouvant toujours le sens comme l'eau le niveau;
Formule des lueurs flottantes du cerveau.
Oui, vous tous, comprenez que les mots sont des choses.
Ils roulent pêle-mêle au gouffre obscur des proses,
Ou font gronder le vers, orageuse forêt.
Du sphinx Esprit Humain le mot sait le secret.
Le mot veut, ne veut pas, accourt, fée ou bacchante,
S'offre, se donne ou fuit; devant Néron qui chante
Ou Charles-Neuf qui rime, il recule hagard;
Tel mot est un sourire, et tel autre un regard;
De quelque mot profond tout homme est le disciple;
Toute force ici-bas à le mot pour multiple;
Moulé sur le cerveau, vif ou lent, grave ou bref,
Le creux du crâne humain lui donne son relief;
La vieille empreinte y reste auprès de la nouvelle;
Ce qu'un mot ne sait pas, un autre le révèle;
Les mots heurtent le front comme l'eau le récif;
Ils fourmillent, ouvrant dans notre esprit pensif
Des griffes ou des mains, et quelques uns des ailes;
Comme en un âtre noir errent des étincelles,
Rêveurs, tristes, joyeux, amers, sinistres, doux,
Sombre peuple, les mots vont et viennent en nous;
Les mots sont les passants mystérieux de l'âme.

Chacun d'eux porte une ombre ou secoue une flamme;
Chacun d'eux du cerveau garde une région;
Pourquoi? c'est que le mot s'appelle Légion;
C'est que chacun, selon l'éclair qui le traverse,
Dans le labeur commun fait une œuvre diverse;
C'est que de ce troupeau de signes et de sons
Qu'écrivant ou parlant, devant nous nous chassons,
Naissent les cris, les chants, les soupirs, les harangues,
C'est que, présent partout, nain caché sous les langues,
Le mot tient sous ses pieds le globe et l'asservit;
Et, de même que l'homme est l'animal où vit
L'âme, clarté d'en haut par le corps possédée,
C'est que Dieu fait du mot la bête de l'idée.

Le mot fait vibrer tout au fond de nos esprits.
Il remue, en disant: Béatrix, Lycoris,
Dante au Campo-Santo, Virgile au Pausilippe.
De l'océan pensée il est le noir polype.
Quand un livre jaillit d'Eschyle ou de Manou,
Quand saint Jean à Patmos écrit sur son genou,
On voit parmi leurs vers pleins d'hydres et de stryges,
Des mots monstres ramper dans ces œuvres prodiges.

O main de l'impalpable! ô pouvoir surprenant!
Mets un mot sur un homme, et l'homme frissonnant
Sèche et meurt, pénétré par la force profonde;
Attache un mot vengeur au flanc de tout un monde,
Et le monde, entraînant pavois, glaive, échafaud,
Ses lois, ses mœurs, ses dieux, s'écroule sous le mot.
Cette toute-puissance immense sort des bouches.
La terre est sous les mots comme un champ sous les mouches
Le mot dévore, et rien ne résiste à sa dent.
A son haleine, l'âme et la lumière aidant,
L'obscure énormité lentement s'exfolie.
Il met sa force sombre en ceux que rien ne plie;
Caton a dans les reins cette syllabe: NON.
Tous les grands obstinés, Brutus, Colomb, Zénon,
Ont ce mot flamboyant qui luit sous leur paupière:
ESPÉRANCE! -- Il entr'ouvre une bouche de pierre
Dans l'enclos formidable où les morts ont leur lit,
Et voilà que don Juan pétrifié pâlit!
Il fait le marbre spectre, il fait l'homme statue.
Il frappe, il blesse, il marque, il ressuscite, il tue;
Nemrod dit: -Guerre!- alors, du Gange à l'Illissus,
Le fer luit, le sang coule. -Aimez-vous!- dit Jésus.
Et se mot à jamais brille et se réverbère
Dans le vaste univers, sur tous, sur toi, Tibère,
Dans les cieux, sur les fleurs, sur l'homme rajeuni,
Comme le flamboiement d'amour de l'infini!

Quand, aux jours où la terre entr'ouvrait sa corolle,
Le premier homme dit la première parole,
Le mot né de sa lèvre, et que tout entendit,
Rencontra dans les cieux la lumière, et lui dit:
«Ma sœur!

Envole-toi! plane! sois éternelle!
Allume l'astre! emplis à jamais la prunelle!
Échauffe éthers, azurs, sphères, globes ardents!
Éclaire le dehors, j'éclaire le dedans.
Tu vas être une vie, et je vais être l'autre.
Sois la langue de feu, ma sœur, je suis l'apôtre.
Surgis, effare l'ombre, éblouis l'horizon,
Sois l'aube; je te vaux, car je suis la raison;
A toi les yeux, à moi les fronts. O ma sœur blonde,
Sous le réseau Clarté tu vas saisir le monde;
Avec tes rayons d'or, tu vas lier entre eux
Les terres, les soleils, les fleurs, les flots vitreux,
Les champs, les cieux; et moi, je vais lier les bouches;
Et sur l'homme, emporté par mille essors farouches,
Tisser, avec des fils d'harmonie et de jour,
Pour prendre tous les cœurs, l'immense toile Amour.
J'existais avant l'âme, Adam n'est pas mon père.
J'étais même avant toi; tu n'aurais pas pu, lumière,
Sortir sans moi du gouffre où tout rampe enchaîné;
Mon nom est FIAT LUX, et je suis ton aîné!-

Oui, tout-puissant! tel est le mot. Fou qui s'en joue!
Quand l'erreur fait un nœud dans l'homme, il le dénoue.
Il est foudre dans l'ombre et ver dans le fruit mûr.
Il sort d'une trompette, il tremble sur un mur,
Et Balthazar chancelle, et Jéricho s'écroule.
Il s'incorpore au peuple, étant lui-même foule.
Il est vie, esprit, germe, ouragan, vertu, feu;
Car le mot, c'est le Verbe, et le Verbe, c'est Dieu.

Victor Hugo

modhugo
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: MOTS ET SILENCES

Message  MALDOROR le Ven 17 Jan - 8:45

Mes rêves flottent dans l'univers immense
ils surfent sur les vagues du silence
le mot  écrit sur la page blanche
dévale telle la spirale de l'avalanche

"Il est vie, esprit, germe, ouragan, vertu, feu;
car le mot, c'est le Verbe, et le Verbe, c'est Dieu."
Les mots de Victor HUGO lancent des flammes
Ô merci pour  «  ces  passants mystérieux de l’âme »

MALDOROR

Messages : 467

Revenir en haut Aller en bas

Re: MOTS ET SILENCES

Message  MALDOROR le Mar 25 Mar - 15:03

Dans la nébuleuse des consternations
jaillit  parfois un trait de lumière
pour éclairer une rose trémière
ou pour exprimer une étrange vision

La lumière nous vient du soleil et des étoiles
elle flotte dans l'air douce et puissante
elle est pleine de douceur innocente
quand elle soulève lentement un coin du voile

couleurs et formes elle devine
avec une infinie tendresse
sur la peau, elle ose ses caresses
avec une  délicatesse divine

Ô lumière,tu rends les choses si belles
tu  les vêts de tes habits glorieux
tes clartés font briller les yeux
et versent sur nous la bonne nouvelle

Ô lumière, ma passion et ma reine
je m'agenouille devant ta couronne d'or
je chanterai  toujours et encore
le mystère de ta  magie sereine

Ô rayon céleste dépose ton empreinte
de miel et de mystères coperniciens
dans les pensées d’un humble astrophysicien
du bout de ta plume à l'ineffable pointe

MALDOROR

Messages : 467

Revenir en haut Aller en bas

Re: MOTS ET SILENCES

Message  quantum le Mar 25 Mar - 17:26

Hummmmmmmmm......   Tes vers nous manquaient poète     sunny 

quantum
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Page 12 sur 14 Précédent  1 ... 7 ... 11, 12, 13, 14  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum