Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Derniers sujets
» Un singulier bien-être
Dim 18 Juin - 14:38 par V.V.W

» IMAGO
Dim 18 Juin - 14:20 par Invité

» Chimères Hasard et nécessité
Sam 17 Juin - 23:44 par V.V.W

» UN AMOUR FOU
Sam 17 Juin - 16:06 par Invité

» A travers des yeux
Lun 8 Mai - 18:40 par Invité

» Un surnom...
Mar 2 Mai - 7:56 par V.V.W

» Magicienne
Dim 16 Avr - 17:45 par Invité

» Un brin de frime
Dim 9 Avr - 18:41 par Invité

» LE RAP ET LA POESIE
Mer 1 Mar - 17:27 par LINK

Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
Connexion

Récupérer mon mot de passe


Des étoiles brillent...

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Des étoiles brillent...

Message  Dream le Ven 25 Mai - 1:12

Parfois en moi s'agite cette sombre pensée
Que l'existence est d'une totale absurdité
Que rien n'a de sens pas plus que d’intérêt..
A quoi bon poursuivre, pourquoi continuer?
A part la mort inéluctable quelle finalité?
Tôt ou tard on ne peut pas lui échapper
Puisque c'est l'issue fatale pour tout ce qui Est
Pourtant il me suffit de me questionner:
Par quelle volonté, quelle nécessité
Notre monde Est? Est justement ce qu'il est?
Comment définir le point de singularité
D'où Tout provient, d'où Tout est né?
Quelle est sa nature, quelle est son essence?
L’incompréhensible se confond avec l’évidence
Parfois je crois saisir, je crois comprendre ce Tout
L'instant d'après je sais que je ne sais rien du tout
Sauf qu'il y a une part de magie dans la vie
Comme dans l'amour, l'art, la musique, la poésie
Alors quand me viennent de sombres pensées
Pour les chasser j'essaye de me rappeler:
A quoi servirait-il aux étoiles de briller
Sans les yeux des poètes pour les contempler?
A quoi servirait-il au Monde d'exister
Sans l'esprit des Êtres pour le rêver?




Dream
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Des étoiles brillent...

Message  alfons le Ven 25 Mai - 9:29

Il est pour la pensée une heure. une heure sainte,
Alors que, s'enfuyant de la céleste enceinte,
De l'absence du jour pour consoler les cieux,
Le crépuscule aux monts prolonge ses adieux.
On voit à l'horizon sa lueur incertaine,
Comme les bords flottants d'une robe qui traîne,
Balayer lentement le firmament obscur,
Où les astres ternis revivent dans l'azur.
……………………………………….................
Tandis qu'aux bords du ciel de légères étoiles
Voguent dans cet azur comme de blanches voiles
Qui, revenant au port, d'un rivage lointain,
Brillent sur l'Océan aux rayons du matin.
……………………………………….....................
Et vous, brillantes soeurs! étoiles, mes compagnes,
Qui du bleu firmament émaillez les campagnes,
Et cadençant vos pas à la lyre des cieux,
Nouez et dénouez vos choeurs harmonieux!
Introduit sur vos pas dans la céleste chaîne,
Je suivrais dans l'azur l'instinct qui vous entraîne,
Vous guideriez mon oeil dans ce brillant désert,
Labyrinthe de feux où le regard se perd!
Vos rayons m'apprendraient à louer, à connaître
Celui que nous cherchons, que vous voyez peut-être!
Et noyant dans son sein mes tremblantes clartés,
Je sentirais en lui.., tout ce que vous sentez!

Alphonse de Lamartine

alfons
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Penser...

Message  Dream le Ven 25 Mai - 13:28

Pourtant je continue de m'interroger
Quant à l'absurdité des choses.
Si il existe une réelle cause,
Pourquoi n'est elle pas dévoilée?

Ou peut-être que finalement elle l'est...
Peut-être derrière nos paupières closes,
Par la méditation, comme en état d'hypnose,
Quelques secrets nous seront révélés?

Et que c'est nous qui sommes aveuglés?
Sommes nous inintelligibles à la compréhension
De ce monde auquel nous appartenons?
Ne sommes nous pas des êtres doués de pensée?

Penser, à en devenir fou, jusqu'à ne plus penser
Penser jusqu'aux limites de l’aliénation...
Sans jamais trouver réponse aux questions.
Penser que peut-être il n'aurait jamais fallu penser.


Dream
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Des étoiles brillent...

Message  MALDOROR le Ven 25 Mai - 19:34

Dans le désert des mots et de la vanité
pousse la plus belle fleur de l'humanité:

c'est la pensée de l’homme en songe
qui fait sa grandeur et hélas parfois le ronge

MALDOROR

Messages : 467

Revenir en haut Aller en bas

Re: Des étoiles brillent...

Message  dream le Ven 25 Mai - 19:52

Nous sommes si pleins de convictions
Nous prétendons connaitre la raison
Mais aux plus élémentaires des questions
Impossible que nous répondions

Qui peut définir le temps avec précision?
Qui peut définir la vie autrement que par son nom?
Qui peut définir le monde, l'univers, la création?
Qui peut peut définir la réalité faite d'illusion?

"Cesse donc avec tes sempiternelles questions!
(J'entends déjà d'ici toutes les exclamations...)
Pourquoi chercher autant de complications
Et penser à ces choses jusqu'à la déraison?"

Oui, qui sait, surement avez-vous raison..
Voir la vie comme une rose que nous cueillons,
Savourer chaque instant que nous vivons...
Voilà un certain art de vivre au fond...

Mais le sage est heureux dans la contemplation...
Dans les silences paisibles, dans la méditation...
Son esprit vagabonde plus loin que l'horizon...
Peut-être est-ce là le commencement de la Raison

Peut-être le sage est il un peu plus fou voyons!
Bref! et qu'importe... trêve d’élucubrations!
Cette nuit encore les étoiles brilleront...
Pour les yeux des poètes en admiration...






dream
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Stella

Message  hue go! le Dim 27 Mai - 11:08

Je m'étais endormi la nuit près de la grève.
Un vent frais m'éveilla, je sortis de mon rêve,
J'ouvris les yeux, je vis l'étoile du matin.
Elle resplendissait au fond du ciel lointain
Dans sa blancheur molle, infinie et charmante.
Aquilon s'enfuyait emportant la tourmente.
L'astre éclatant changeait la nuée en duvet.
C'était une clarté qui pensait, qui vivait
........................................................................

Un ineffable amour emplissait l'étendue.
L'herbe verte à mes pieds frissonnait éperdue,
Les oiseaux se parlaient dans les nids ; une fleur
Qui s'éveillait me dit -. c'est l'étoile ma soeur.
Et pendant qu'à longs plis l'ombre levait son voile,
J'entendis une voix qui venait de l'étoile
Et qui disait : - Je suis l'astre qui vient d'abord.
Je suis celle qu'on croit dans la tombe et qui sort.
J'ai lui sur le Sina, j'ai lui sur le Taygète ;
Je suis le caillou d'or et de feu que Dieu jette,
Comme avec une fronde, au front noir de la nuit.
Je suis ce qui renaît quand un monde est détruit.
Ô nations ! je suis la poésie ardente.
J'ai brillé sur Moïse et j'ai brillé sur Dante.
Le lion océan est amoureux de moi.
J'arrive. Levez-vous, vertu, courage, foi !
Penseurs, esprits, montez sur la tour, sentinelles !
Paupières, ouvrez-vous, allumez-vous, prunelles,
Terre, émeus le sillon, vie, éveille le bruit,
Debout, vous qui dormez ! - car celui qui me suit,
Car celui qui m'envoie en avant la première,
C'est l'ange Liberté, c'est le géant Lumière !
V. HUGO

hue go!
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum