Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Derniers sujets
» Défilé
Mar 7 Nov - 17:19 par Invité

» Les volets bleus
Ven 3 Nov - 12:41 par Invité

» Pour Sarah quand elle aura vingt ans
Mar 24 Oct - 21:44 par V.V.W

» Des images englouties
Lun 25 Sep - 9:08 par V.V.W

» Une histoire comptée
Lun 18 Sep - 18:34 par V.V.W

» Souvenir de voyage
Ven 8 Sep - 21:19 par V.V.W

» MENSONGE UNIVERSEL
Lun 4 Sep - 22:06 par Invité

» Le Pont des Soupirs
Sam 26 Aoû - 5:30 par Shovnigorath

» Un singulier bien-être
Sam 19 Aoû - 18:28 par V.V.W

Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
Connexion

Récupérer mon mot de passe


Des images englouties

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Des images englouties

Message  V.V.W le Lun 25 Sep - 9:08

Cindy et Camille descendent de leur voiture enfin arrêtée dans un paysage des Pyrénées espagnoles; non loin d’eux une sente qu’ils empruntent sans réellement savoir où elle mène.

Le paysage est magnifique dans ce soleil resplendissant de fin septembre. A la fin du chemin, Cindy reste figée tant le panorama devant eux est totalement incroyable. Camille qui lui faisait la tête depuis le début de leur randonnée, rechignant à continuer, retrouve dès à présent le sourire.
Sans le vouloir, ils sont devant le lac de Médiano dont on leur avait parlé quelques mois plus tôt : celui de villages engloutis par les eaux devant la nécessité de la construction d’un barrage irriguant la vallée aux étés torrides.

Le spectacle de ces maisons à fleur d’eau et d’une église comme posée sur un lit bleu turquoise est hallucinant.
Camille est excité comme un enfant et se promènent chaussé de ces tennis sur les pierres anciennes d’un muret ou d’une maison. Peu importe le blanc immaculé de ses chaussures qui évoluent dans la boue et la vase.
- Cindy ! viens nous allons peut-être trouver des trésors…
- Camille, je suis assise au soleil et j’admire … c’est ça le trésor : personne et cette magique vision…Crois-tu que les gens sont partis en abandonnant leurs biens les plus précieux ?
- On ne sait jamais … ok, je furette et je te rejoins plus tard.

Il s’aventure dans l’eau jusqu’aux genoux remuant la vase d’un bâton de fortune. Rien, parfois juste un poisson dérangé durant sa sieste à l’ombre et dans un poche d’eau chaude. Cependant comme un enfant dans une chasse au trésor, il ne se décourage pas… Une demi-heure plus tard, coincé entre deux pierres moussues il déniche une chose sale et gluante. Fébrile, il la nettoie au mieux dans de l’eau plus claire…. Un boîtier transparent contenant une GoPro. Il remonte sur la berge avec son précieux objet. Ils l’ouvrent ensemble et dégagent la petite caméra qui semble n’avoir subi aucun dommage.  Intrigués, ils sont impatients de retourner à l’hôtel et de la brancher sur leur ordinateur.
Ils ne parlent pas dans la voiture, Camille conduit un peu plus vite que d’habitude et Cindy, le boîtier dans les mains ne fait aucune remarque. Ils stoppent devant l’auberge et prennent leur clef montant rapidement dans leur chambre dédaignant le verre de vin et les tapas de bienvenue. Les images apparaissent sur l’écran celles de petites vidéos d’un groupe d’amis d’une trentaine d’années qui s’étaient installés près du lac. Cindy remarque la date de ces films quelques mois plus tôt au mois de mai. Quel n’est pas leur étonnement de voir qu’à cette époque le lac est bien plus rempli et que seuls les deux mètres du clocher visibles servent de plongeoir pour ces jeunes gens riants et heureux. La vidéo suivante est celle du groupe en train de montée des tentes leurs sacs à dos ouverts. Camille zoome sur l’un d’entre eux et distingue alors la carte d’identité de l’un des membres : Damien Degroot, de nationalité belge.

Cindy et Camille se regardent un instant  avec la même pensée… et hop les voilà surfant sur les réseaux sociaux à la recherche de ce patronyme. La liste est courte et ils repèrent rapidement un candidat potentiel dont la photo est celle de l’un des jeunes hommes. Ils ouvrent alors son mur et tombent devant un texte qui les sidère… Quelques lignes rapportant la tristesse et la peine d’un frère qui a perdu dans des circonstances tragiques son jeune frère Maarten, lors d’une virée en Espagne entre potes.

Sous le coup de l’émotion, ils n’osent plus regarder les dernières vidéos de la GoPro qu’ils enferment dans la housse de leur ordinateur. Cindy s’étonne de cet arrêt de vie brutal et désire en apprendre davantage. Elle cherche dans les journaux belges et trouve dans « Le Soir » un article relatant les faits. Maarten a plongé à son tour du clocher et sa tête a heurté un rocher provoquant à la fois son inconscience mais aussi un mini éboulement qui a coincé l’une de ses jambes sous quelques lourdes pierres. Ses amis ne le voyant pas réapparaître ont plongé à leur tour pour le chercher mais en vain dans cette eau obscure, trouble et vaseuse. C’est un corps sans vie que les pompiers ont remonté. Ce texte signale également la tristesse de la famille déjà endeuillé par la disparition de leur patriarche.

Cindy et Camille dorment mal cette nuit-là peuplée de cauchemars. Le lendemain matin ils n’éprouvent aucune envie de prolonger leur séjour espagnol et rentrent en France passer quelques jours chez le père de Cindy avant de reprendre le travail. Lors d’un dîner familial, Cindy demande conseil à ses parents si oui ou non, il faut rendre la GoPro et les vidéos à la famille de ce malheureux Maarten. Son père avant de répondre désire à son tour visionné les vidéos ; après il leur donnera son sentiment. Il enregistre les courtes séquences avant que le jeune couple ne reparte à Toulouse.

Camille perturbé par cette histoire prend la décision de joindre via les réseaux sociaux Damien Degroote. Ce dernier quoique très surpris du message reçu se souvient de la GoPro attaché au poignet de son frère durant le jour fatidique. Il semble à Cindy qu’il soit partagé à la fois entre bonheur de revoir ces images et un peu angoissé à leur lecture. Néanmoins, sans plus tarder, ils conviennent d’un rendez-vous à Bruxelles. Le couple est ravi que cette traversée de la France leur permette de finir les vacances par la visite de la Belgique qu’ils ne connaissent pas. Le voyage se déroule tranquillement et après un arrêt à Mons pour enfin manger des moules frites accompagnées de Westmalle et autres délices brassés, ils arrivent devant un hôtel de maître dans le square du bois de la Cambre. Ils sonnent et un homme souriant quoique légèrement crispé leur ouvre la porte.

- Cindy, Camille… Enchanté… Je suis Damien, le frère de Maarten. Entrez, je vous prie.
Ils ressentent malgré ces gentilles paroles et le sourire, un homme excessivement anxieux.
- Veuillez-vous assoir et avant toute chose, un rafraichissement. D’excellentes bières vous attendaient ainsi qu’un plateau de fromage et de charcuterie typiquement belges… Vous avez donc retrouvé la caméra de Maarten ?
- Oui et c’est par elle que nous sommes remontés à vous. Nous ne savions pas comment agir et nous avons opté pour la solution de vous contacter.
- Avez-vous vu Maarten sur une vidéo ?
- Non. Il y a des visages mais nous n’avons pas vu le sien et nous avons conclu que lui seul filmait ; parfois nous entendons sa voix.
Camille lui tend l’objet puis commence à boire une sublime bière. Cindy semble un peu fatiguée et ne parle que très peu.
- Cindy, Camille, je vous remercie sincèrement de vous être déplacés et me permettez-vous de regarder les images pendant que nous devisons ?
Damien alimente la conversation tandis qu’il passe en accéléré les vidéos dont seule la dernière est sombre aux images brouillées et floues. Damien semble maintenant détendu d’avoir vu les ultimes instants de joie de son frère.
- Vous n’imaginez pas combien je suis content de votre venue, d’entendre rire mon frère et nous voir tous ensemble. Regardez voilà aussi un ami de toujours qui est aussi mon bras droit à la Brasserie. D’ailleurs, il doit arriver incessamment sous peu.
Un coup de sonnette retentit et voilà le fameux ami… à la mine renfrognée.
- Bonjour tout le monde… Damien, tu as visionné ?

Cindy et Camille sont stupéfaits de cette entrée et de cette question abrupte après un bonjour sommaire. Ils mettent cette singularité sous le sceau de l’émotion.

Cindy s’endort presque tandis que Camille ressent les prémices de la fatigue d’une journée bien chargée. Ils émettent le souhait de quitter leur hôte. Le dernier arrivant les accompagne à leur voiture. Il est devenu affable maintenant, leur offrant des bières d’exception en les remerciant chaleureusement.
Camille démarre le véhicule après avoir rangé les bouteilles dans le coffre. Cindy dort déjà. Lorsqu’il se réveille il lui semble encore être sous l’effet de cette bière trop alcoolisée à son goût. Extraordinaire, le père de Cindy et près de lui et après un moment de flottement, il repart dans les bras de Morphée ?.....

Des journaux éparpillés autour d’eux et les yeux rivés sur leur téléviseur, Cindy et Camille ne perdent pas une miette de l’émission consacrée à la famille Degroote. L’histoire de la GoPro a maintenant plusieurs années mais c’est maintenant qu’ils écoutent enfin cette affaire sereinement : Assassinat d’un homme par son frère pour devenir seul héritier d’une Brasserie belge.
Les images reconstituées présentent un homme une Gopro au poignet qui plonge d’un clocher et sous l’eau une forme l’attend et lui assène un coup de pierre sur la tête avant de coincer l’une des jambes du malheureux inconscient sous une lourde pierre. … Le documentaire enchaîne sur un jeune couple endormi dans une voiture et une voix off :
« … Sans le matériel semi professionnel du père de Cindy qui a rendu les images floues, nettes, la police belge prévenue aussitôt par leurs homologues français, ne serait jamais arrivée à temps pour empêcher un double meurtre maquillé en accident de la route dû à une alcoolémie trop élevée. »
avatar
V.V.W

Messages : 16

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum